Cash Flow Survivor

Survivant du jeu de la trésorerie : pouvez-vous déjouer les embûches, esquiver les risques et supplanter vos concurrents?

Utilisez ces trois stratégies de financement complémentaire pour éviter l’exil du tiroir vide.

Cash Flow Survivor

« Survivant » (Survivor) a beau être le plus ancien des jeux de télé-réalité, mais qui peut nier l’excitation que vous éprouvez encore lorsque vos joueurs préférés revendiquent la victoire et envoient l’autre équipe au Conseil tribal? Quand il s’agit de s’affronter en affaires, trouver les moyens les plus astucieux d’améliorer ses résultats financiers peut aussi vous donner l’impression d’avoir gagné l’immunité – et d’envoyer vos concurrents sur le carreau.

Vos finances sont le nerf de la guerre. Et au chapitre du financement complémentaire des entreprises en particulier, il existe des tendances qui continuent de façonner la façon dont les entrepreneurs peuvent obtenir un fonds de roulement adéquat. Certaines sont tout à fait nouvelles, tandis que d’autres ont fait leurs preuves et sont acceptées d’emblée.

Êtes-vous prêt à jouer? Voici trois manières d’avoir l’œil sur vos affaires, tandis que vous déjouez les embûches, esquivez les risques et supplantez vos concurrents.

1.   Déjouez les embûches en matière de prêts bancaires

Cash Flow Survivor Outwit

Lorsque vous avez besoin de fonds pour votre entreprise, l’une des premières ressources vers qui vous vous tournerez probablement, c’est votre banque. Mais les banques peuvent fixer des critères impossibles à respecter et l’obtention du prêt convoité risque de devenir un obstacle. Ainsi, malheureusement, il arrive souvent que les entreprises aient de la difficulté à accéder au crédit. Or, le manque de liquidités pourrait vous mettre sur la sellette.

Pour contourner les critères de prêt traditionnels, nous vous suggérons de forger une alliance avec un partenaire de financement complémentaire qui peut vous offrir des solutions comme l’affacturage – un mécanisme vous permettant de vendre des factures impayées pour accéder plus rapidement à des liquidités. Vous êtes payé à l’avance et vous pouvez continuer à fonctionner comme d’habitude, même si votre cote de crédit n’est pas des meilleures. L’important, c’est de forger une alliance avec un partenaire de financement complémentaire qui a fait ses preuves et qui est prêt à travailler avec vous pour vous rapprocher de vos objectifs commerciaux.

2. Esquiver les risques

Se retrouver sans moyens et sans planche de salut est un sentiment horrible; il est donc important d’avoir le soutien d’une équipe pour éviter tout risque commercial qui pourrait vous laisser en plan. Qu’il s’agisse du risque de ne pas être payé à temps (ou de ne pas être payé du tout), d’être victime de fraudes, d’incidents de cybersécurité ou de ne pas toucher l’argent à temps pour payer vos fournisseurs ou votre personnel, vous devez anticiper ces problèmes.

Pour commencer, assurez-vous que votre partenaire de financement possède l’expérience nécessaire pour appuyer ses prétentions. Il devrait avoir sa propre équipe chargée d’évaluer les possibilités de financement risquées, et être prêt à dire non lorsque cette possibilité est plus susceptible de mener à votre perte. Et comme 76 % des entreprises sont préoccupées par les risques liés à la cybersécurité, il est important de travailler avec des partenaires qui sont tout aussi conscients des risques en ligne et qui prennent au sérieux la confidentialité et la sécurité des données.

Lecture connexe : L’affacturage peut vous aider à surmonter les défis de trésorerie de cinq façons différentes

 

3. Supplanter ses concurrents sans renoncer aux capitaux propres

Cash Flow Survivor Outlast

Alors que vous travaillez si fort à sa croissance, renonceriez-vous à votre participation dans l’entreprise pour obtenir du financement? De nombreux propriétaires d’entreprise le font, se tournant vers des sociétés de capital-risque, des investisseurs providentiels, le financement participatif, ou même vers des amis et la famille pour augmenter leur fonds de roulement. Mais selon l’Université de Cambridge, 67 % des entreprises préfèrent encore suivre un modèle de financement par emprunt (comme le financement de bons de commande) plutôt que de renoncer à une partie de leur entreprise.

Pourquoi en est-il ainsi? C’est peut-être une question de prévisibilité. Il est souvent plus facile de comprendre son propre bilan, et le fait de connaître exactement le montant emprunté (et le montant à rembourser) permet au propriétaire d’entreprise moyen de formuler un plan correspondant à son calendrier. Le modèle de capitaux propres, par contre, peut soulever plus de questions et vous amener à vous demander quelle part de votre entreprise vous allez laisser derrière vous.

Même si vous avez été exilé du jeu, vous avez une chance de vous racheter et de gagner le prix du survivant de la trésorerie. Obtenez votre avantage secret en mettant à jour votre budget de trésorerie pour prévoir précisément vos flux entrants et sortants. Évaluez toutes les options de financement possibles afin de déterminer celle qui permettra le meilleur maintien d’un flux de trésorerie constant afin de garder une longueur d’avance sur les dépenses. Et bien sûr, n’ayez pas peur d’explorer d’autres options au-delà de celles qu’une banque peut avoir à vous offrir.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *