Cinq signes avant-coureurs que vos affaires ne vont pas bien

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les entreprises n’échouent généralement pas du jour au lendemain. Lorsqu’elles éprouvent des difficultés, des signes avant-coureurs se manifestent bien avant que la situation ne devienne critique. Si vous pouvez détecter ces signes suffisamment tôt, vous serez en mesure de prendre des mesures pour corriger le tir – et, espérons-le, renverser la vapeur. Au contraire, le fait de ne pas tenir compte de ces signes peut vous mener au point de non-retour.

Voici donc cinq signes avant-coureurs que vos affaires ne vont pas bien.

1. Vous ne surveillez pas vos activités de près.

Il faut parfois du temps pour qu’une baisse des ventes se manifeste dans les comptes et les flux de trésorerie. De plus, les contrats courants auprès des clients existants pourraient masquer la baisse des nouvelles ventes. Il est donc important d’être à l’affût d’une baisse générale de l’activité commerciale mois après mois. Votre équipe de vente peut avoir moins de rendez-vous que d’habitude, par exemple. Ou encore, vous remarquerez peut-être que le téléphone ne sonne plus aussi souvent qu’avant.

2. Le roulement du personnel est plus élevé.

Une forte augmentation du roulement du personnel pourrait être le signe que quelque chose cloche. Vous avez peut-être affaire à une démoralisation générale ou à une insatisfaction à l’égard de la rémunération. Le style de gestion peut également être en cause. En plus des raisons habituelles, un fort roulement peut aussi être un signe que les employés ont perçu quelque chose qui vous échappe. En effet, si les employés sont en mesure de lire les signes avant-coureurs d’une catastrophe, ils n’attendront pas après l’inéluctable et commenceront plutôt à chercher un nouvel emploi sans plus attendre.

3. Il vous faut plus de temps qu’avant pour payer vos fournisseurs.

Il n’est pas inhabituel de devoir payer ses fournisseurs en retard de temps à autre. Cependant, c’est mauvais signe si une telle pratique devient monnaie courante. Et si vous commencez à recevoir des avis finaux et des demandes de paiement, le signal vire au rouge. Vous détecterez cette tendance plus tôt si vous surveillez de près le délai moyen de règlement des comptes fournisseurs.

4. Vous enregistrez des flux de trésorerie négatifs.

Une augmentation constante de l’utilisation des facilités de crédit est un signe que vous avez un problème de liquidités. L’utilisation accrue du crédit signifie en effet que l’entreprise est maintenue à flot par le financement plutôt que par les capitaux propres et les revenus des ventes. Le montant du financement que vous utilisez peut fluctuer d’un mois à l’autre, et une augmentation graduelle de l’utilisation d’une protection à découvert peut ainsi passer inaperçue au début. Malgré tout, le recours croissant au crédit indique la présence d’un problème sous-jacent.

5. Les tendances des ventes sont en baisse.

Une autre tendance qui doit être suivie dans le temps est le chiffre d’affaires de l’entreprise. Un mois de ventes plus faibles que d’habitude n’est pas une raison de paniquer – mais si la tendance à la baisse persiste sur plusieurs mois, c’est plus inquiétant.

Il est très facile pour un propriétaire d’entreprise de voir ses comptes et ses activités à travers des lunettes roses. Personne ne veut apprendre que son entreprise est en difficulté, et cela peut être un fait difficile à accepter. N’ignorez pas les tendances inquiétantes et ne vous laissez pas convaincre que les choses vont s’améliorer le mois prochain. Passez à l’action dès maintenant et vous gagnerez un meilleur contrôle sur l’ensemble de vos activités.

Vous cherchez de l’aide pour garder vos affaires au top? Apprenez comment éviter trois erreurs courantes en matière de facturation.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *