Two male workers in a factory

Air Oasis

Two male workers in a factory

Une bouffée d’air frais sur le plan financier

Pour faire croître une entreprise, il faut avoir une vision, de l’ambition et du talent. Mais une fois que la croissance se pointe le nez, il faut aussi du capital. Voilà où en était le propriétaire d’Air Oasis, Kaleb Zeringue, quand il a décidé d’intégrer Liquid Capital à la stratégie financière de son entreprise.

Air Oasis est une entreprise d’installation de systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC) basée en Floride. Depuis quelque temps, elle s’appliquait à acquérir des clients commerciaux afin de compléter sa forte clientèle résidentielle. Dans cette optique, Air Oasis cherchait à pénétrer le marché hôtelier de la Floride, en offrant la mise à niveau des systèmes de traitement de l’air. Les efforts de Kaleb Zeringue ont porté leurs fruits, et l’entreprise a décroché des contrats d’installation auprès de Marriott International. En vertu de ces contrats, Marriott aurait recours à une firme de génie pour concevoir et commander de nouveaux systèmes de traitement de l’air pour certains établissements hôteliers, dont le Marriott Courtyard situé à proximité de la clinique Mayo de Jacksonville. Une fois le nouvel équipement sur place, Air Oasis se chargerait de l’installation dans un délai d’une à deux semaines.

Avec un carnet de commandes bien rempli et qui grossissait, Air Oasis était à la recherche d’une ligne de crédit pour s’assurer de pouvoir répondre aux exigences de ses clients, ainsi qu’à ses propres besoins en termes de fonds de roulement – notamment au chapitre de la paie. La banque n’était pas en mesure de souscrire le financement, mais elle a conseillé à Air Oasis de s’adresser à Liquid Capital. Il s’est avéré que l’affacturage de comptes clients était la solution idéale pour les besoins de l’entreprise.

« Notre entreprise croissait rapidement. Nous avions décroché un contrat avec Marriott pour six projets d’affilée – représentant une valeur de 150 000 $ – mais nous n’avions pas les reins assez solides pour les mener à bien. En effet, chaque projet nous coûte des milliers de dollars à exécuter, mais avec un calendrier de paiement de 45 à 60 jours, nous ne disposions pas de flux de trésorerie suffisants pour rémunérer le personnel. En l’absence d’un financement très rapide, nous n’aurions probablement pas pu y arriver. »

Kaleb Zeringue, propriétaire, Air Oasis

Tant qu’il y a du travail, il y a de l’espoir

Les projets de mise à niveau confiés à Air Oasis par Marriott prenaient la forme de travaux d’équilibrage de la pression. Il s’agissait de remplacer le système de CVC, de modifier les conduites et d’ajuster la circulation d’air dans l’ensemble de la propriété. Or, un seul mois de travail peut engendrer des débours de 25 000 $, les matériaux revenant aux alentours de 10 000 $. On voit donc que les coûts associés à de tels projets peuvent monter rapidement. Or, dans la plupart des cas, les banques ne souscrivent pas de financement sur la base des comptes clients. La solution de Liquid Capital était donc le moyen idéal pour Air Oasis de réaliser son potentiel.

On sait que Liquid Capital n’hésite pas à mettre la main à la pâte. Ses représentants ont donc visité Kaleb Zeringue aux bureaux d’Air Oasis afin de mieux comprendre ses besoins. L’entrepreneur a bien aimé le concept de l’affacturage et était ravi de constater que la facilité de financement pouvait être de nature ponctuelle, « une entente à la fois » : il ne serait donc pas prisonnier d’un arrangement qui l’obligerait à emprunter au-delà de ses besoins ou de ses souhaits. Le service personnalisé et le degré d’attention de Liquid Capital, ainsi que la proximité géographique du responsable et sa disponibilité, ont fini de convaincre Air Oasis. Une entente de financement – qui génère maintenant entre 75 000 et 100 000 $ par trimestre – a rapidement été conclue, et le contrat avec Marriott a pu aller de l’avant.

« Il s’agit d’une situation extrêmement irritante : vous vous adressez aux banques traditionnelles et elles refusent de vous aider, même si vous disposez de contrats signés avec vos clients. Pour tous ceux qui se trouvent dans cette situation, l’affacturage est une solution miraculeuse. Au lieu de devoir attendre de 45 à 60 jours, nous avons été payés la semaine où nous avons terminé le travail, puis Marriott a remboursé Liquid Capital. Cela fait cinq ou six ans maintenant que nous faisons affaire avec Liquid Capital, et l’affacturage compte toujours pour une grande part de notre succès. »

Kaleb Zeringue

En avoir vraiment pour son argent

Pour les entreprises qui ont la possibilité d’accepter des mandats plus importants et plus lucratifs, mais qui s’inquiètent des flux de trésorerie comme Air Oasis, l’affacturage est une solution efficace. En dépit du faible pourcentage qui revient à Liquid Capital, Kaleb Zeringue estime que les gains – et le paiement rapide – font plus que compenser la perte.

« Liquid Capital m’a donné accès aux flux de trésorerie qui me permettent de trouver de plus gros mandats, de signer des contrats plus importants et de faire plus de profits. Au lieu de me consacrer aux mandats résidentiels où je fais, disons, 1 000 $ par jour, je gagne en moyenne 5 000 $ par jour en travaillant pour Marriott, tout en utilisant et en payant la même main-d’œuvre. Je peux donc conclure des marchés encore plus substantiels. C’est ce que j’appelle une trajectoire ascendante. Maintenant, mon chiffre d’affaires tourne autour de 200 000 $ / 300 000 $ par an. »

Kaleb Zeringue

Planifier pour l’avenir

Pour Air Oasis, la solution d’affacturage de Liquid Capital était porteuse d’avantages qui allaient bien au-delà de contrats plus substantiels. En effet, les entreprises actives dans le marché des systèmes de CVC résidentiels doivent constamment composer avec de faibles marges. Pour passer à la vitesse supérieure, Air Oasis avait besoin de profits plus élevés – comme ceux conférés par un contrat commercial régulier. Ce succès a conduit à la naissance d’un tout nouveau secteur d’activité pour l’entreprise, reposant sur la commercialisation d’un système de surveillance que Kaleb Zeringue a conçu pour les appareils réfrigérants.

« Le contrat passé avec Marriott a été essentiel pour faire progresser l’entreprise, et Liquid Capital a joué un rôle critique pour le concrétiser. Liquid Capital m’a donné satisfaction au-delà de mes espérances. Sa solution m’aide à atteindre mes objectifs d’entreprise. Je n’aurais tout simplement pas pu y arriver sans elle! »

Kaleb Zeringue

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *