Tax cut illustration

Huit déductions fiscales que vous vous devez de connaître

tax-deductions

Lorsque le temps des impôts arrive, chacun cherche à tirer le maximum des déductions fiscales admissibles, et les entreprises ne font pas exception. Bien entendu, ces déductions ne sauveront pas une entreprise au bord du naufrage; mais pour l’entrepreneur futé, elles peuvent faire la différence entre une bonne année et une excellente année.

Nota : Les déductions décrites ci-dessous peuvent ne pas être reconnues dans votre région. N’oubliez pas de consulter un fiscaliste pour voir comment vous pourriez faire économiser de l’argent à votre entreprise grâce à une planification financière judicieuse.

1.    Réseautage

Il est bon de rappeler que les dépenses telles que les frais d’adhésion aux organisations professionnelles sont entièrement déductibles. Vous n’avez donc pas à renoncer à une vue de l’intérieur sur votre marché potentiel – le résultat des activités de réseautage – à cause de frais de cotisation jugés trop coûteux. Rappelez-vous de plus que licences et honoraires professionnels sont également déductibles.

2.    Intérêts immobiliers

Si votre entreprise possède un emplacement physique ou tout bien immobilier, n’oubliez pas de réclamer la totalité du montant des intérêts que vous avez payés au cours de l’année.

3.    Frais de maintenance et de réparation

Oui, vous dépensez de l’argent pour garder votre matériel et votre équipement en bon état de marche, mais ces montants sont souvent déductibles. Nous vous rappelons par contre qu’il existe des exceptions si les réparations ajoutent une valeur supplémentaire à votre propriété. Votre comptable pourra vous aider à y voir plus clair.

4.    Repas et divertissements

Vous rencontrez un client ou participez à un déjeuner d’affaires? Vous n’avez pas nécessairement à payer tout de votre poche. Demandez une déduction égale à 50 % du montant que vous avez payé pour prendre part à ces activités. Un déjeuner à 40 $ peut avoir l’air insignifiant, mais si l’on calcule sur toute l’année, cela pourrait totaliser une jolie somme.

Astuce : Avant de quitter la table, inscrivez au dos de l’addition le nom des personnes présentes, ainsi que ce dont vous avez discuté. Ceci vous aidera à justifier vos déductions dans l’éventualité d’un contrôle fiscal.

5.    Voiture

Soyons honnêtes – si vous utilisez votre véhicule personnel pour vos affaires, parce que vous devez vous rendre chez vos clients, vous devriez être indemnisés pour le kilométrage, l’essence et l’usure du véhicule. Conservez un journal de bord dans votre boîte à gants afin de prendre des notes sur l’utilisation de votre véhicule personnel à des fins commerciales. Vous pouvez également vous tourner vers la technologie numérique et utiliser une appli comme MileIQ ou TaxMileage pour consigner le tout dans votre téléphone intelligent. Pour vous éviter de vous casser la tête, demandez à votre comptable quelles sont les règles fiscales qui s’appliquent à vous. En effet, vous pourriez simplifier la gestion des dépenses associées à votre véhicule en appliquant un pourcentage des coûts totaux pour connaître la déduction admissible.

6.    Mauvaises créances

Si vous avez un client qui n’a pas réglé son dû pour vos produits ou services ou qui, simplement, met trop de temps à vous payer, vos comptes clients risquent d’être grevés par de mauvaises créances. Mais en dépit de leur nom, les mauvaises créances ne sont pas entièrement « mauvaises » – en ce sens que de tels montants peuvent être déduits.

Il n’en demeure pas moins que les mauvaises créances ne font l’affaire de personne. Si vous souhaitez éliminer ce problème, songez à une solution d’affacturage pour vos comptes clients. Par souci de transparence, il s’agit bien d’un service que Liquid Capital propose. Celle-ci a pu constater à maintes reprises que cette solution fonctionnait très bien pour ses clients.

L’affacturage signifie que vous vendez vos comptes clients à un tiers. Ce dernier s’occupe ensuite de tout le travail de perception auprès de vos clients. Bien que vous ne touchiez pas la valeur nominale totale de vos créances, l’arrangement reste très avantageux. En effet, vous avez la certitude d’être payé, vos flux de trésorerie sont instantanément grossis de fonds désormais à portée de main et le coût de l’affacturage est entièrement déductible d’impôt!

7.    Voyages

Selon votre secteur d’activité, il est possible que vous passiez pas mal de temps sur la route à rencontrer clients, partenaires et fournisseurs, sans parler des conférences auxquelles vous devez assister. Or, tous les frais de transport et d’hébergement associés aux voyages d’affaires sont déductibles – même si, malheureusement, vous ne pouvez déduire de tels frais si vous faites la navette quotidiennement pour vous rendre au travail. Il y a donc des avantages à assister à un événement qui se déroule à l’extérieur de votre ville d’attache.

8.    Publicité

La publicité et la promotion peuvent également tomber dans la catégorie des déductions  puisqu’elles font partie des « coûts d’exploitation ». Certains propriétaires d’entreprises soucieux de ne pas entamer leurs bénéfices répugnent à investir dans la publicité, mais il faut se rappeler que le revenu imposable s’en trouve également réduit. Et les fruits d’une publicité supplémentaire peuvent prendre la forme de revenus futurs significativement plus élevés. Vous devez donc trouver le juste équilibre entre liquidités et investissements en publicité dans une perspective de croissance future.

En définitive, il convient toujours de parler avec votre comptable des questions de dépenses et de déductions fiscales. De fait, ce qui peut être une déduction acceptable une année peut ne pas l’être l’année suivante.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *