Email marketing illustration

4 Steps to Launch Your Company’s New Email Marketing Program

Part 1 of the “Do-it-Right Email Marketing” series.

email marketing program

Do you have customers who might benefit from hearing from you more often? Inactive customers you’d love to try to re-engage? Prospects who ignore your phone calls? If so, it’s probably time to launch a new email marketing program.

According to the Email Statistics Report from The Radicati Group, there were 269 billion emails sent per day in 2017. By 2021, this figure is expected to rise to almost 320 billion. As much as we love shiny new communication channels like What’s App and Twitter, clearly, email is still an integral part of our lives and isn’t going away. This is even more true in the business world.

A well-developed email program can do wonders for a business. It can enable you to:

  • Increase awareness of your products, services and solutions
  • Share ideas, stories and information your audience can’t get elsewhere
  • Promote upcoming events
  • Keep in touch with buyers and potential buyers
  • Entice prospects to set up a meeting
  • Generate new business

To ensure your email marketing program gets off to a solid start, follow these four guidelines.

1. Get your lists together

It doesn’t matter how compelling your content is or if your template design is jaw-dropping: if you aren’t reaching the right people, all of your behind-the-scenes efforts will be for naught.

Your primary audience should be your customers, inactive customers and prospects. If you can break up these groups further, that’s ideal. Can you split your customer list into regular purchasers vs. those who haven’t purchased in 12 months? By dollar amount? Region? Segmenting your list will allow you to tailor your email campaigns.

Chances are you have access to association and networking group lists. Don’t automatically add those contacts to your database or you will be in violation of spam legislation (CASL in Canada or the CAN-SPAM Act in the United States). First seek the permission of your colleagues, explaining that your emails will be educational and informational. If you don’t, you may end up with a ton of spam reports, opt-outs and potentially even fines.

It is a good idea to have vendors and employees subscribe to your lists, too. The former may gain insights about your organization that ultimately benefit you, while the latter will likely demonstrate more interest in your email marketing efforts if you include them in the process. Here are other ideas for growing your email database.

2. Choose your “email service provider” carefully

The next step is choosing the platform you will use to send your email campaigns – your email service provider.

There are many affordable providers that cater to do-it-yourselfers (such as Constant Contact, MailChimp and Emma) by offering pre-designed, customizable templates or the option of uploading HTML code for a custom design. Be sure to compare platforms and carefully consider factors like features, support and deliverability.

3. Plan helpful content for your audience

One of the biggest challenges for many small businesses is what to say to their audience. It’s natural to want to focus on what your organization offers, and heavily promote your products or services. Unless you’re a behemoth and much-loved brand, however, that’s the last thing your audience wants to read.

To capture – and keep – the interest of your customers and prospects, dedicate your messaging to their interests and needs. Your content should include anecdotes, how-to documentation, case studies, resources, industry news, trends, new product information, and only if appropriate, special offers.

No more than 20 per cent of your material should be promotional or you’ll turn off buyers.

4. Design for email, not for print

Email is a different animal than print. If you’ve ever received an email with fuzzy images or text that was difficult to read, it means the designer didn’t understand the difference.

A typical email template is 600 pixels wide, while an 8.5 x 11” piece of paper is 2,550 pixels wide. That means you can’t take a layout created for print, then drop a picture of it into an email template and expect it to look stellar. Either recreate it at 600 pixels wide or create a complimentary design comprised of smaller images, body text, headings, subheads and multiple links.

Equally important, your email campaigns need to look good on both desktop and mobile devices. Even if you sell strictly to businesses, it’s likely that 25 to 35 per cent of your audience will view your emails on a smartphone or tablet. If your campaigns aren’t easy to view, you will unintentionally encourage your contacts to delete your emails or unsubscribe.

 

Cathy Cain-Blank is President of CC Marketing and Communications, specializing in developing and deploying effective email marketing campaigns for businesses across North America.

 

Email marketing illustration

Quatre étapes pour lancer votre prochain programme de marketing par courriel

Partie 1 de notre série intitulée « Le marketing par courriel raisonné ».

Email marketing illustration

Avez-vous des clients qui pourraient entendre parler de vous plus souvent? Des clients inactifs que vous aimeriez stimuler? Des clients potentiels qui ignorent vos appels téléphoniques? Si c’est le cas, il est probablement temps de lancer un programme de marketing par courriel.

Selon un rapport de Radicati Group, 269 milliards de courriels ont été envoyés chaque jour en 2017. D’ici 2021, ce chiffre devrait atteindre près de 320 milliards. Et même si nous aimons les canaux de communication dernier cri tels que What’s App et Twitter, il est clair que le courriel fait toujours partie intégrante de nos vies et qu’il ne disparaîtra pas. C’est encore plus vrai dans le monde des affaires.

Un programme de marketing par courriel soigneusement élaboré peut faire des merveilles pour une entreprise. Il peut vous permettre :

  • d’accroître la notoriété de vos produits, services et solutions;
  • de partager des idées, des cas et des renseignements que votre public ne peut obtenir ailleurs;
  • de promouvoir les événements à venir;
  • de rester en contact avec les acheteurs et les acheteurs potentiels;
  • d’inciter les clients potentiels à organiser une rencontre;
  • de générer de nouvelles ventes.

Pour vous assurer que votre programme de courriel démarre du bon pied, nous vous invitons à suivre les quatre conseils suivants.

1. Rassemblez vos listes

Peu importe si votre contenu est convaincant ou si la conception de votre modèle de message est à couper le souffle : si vous n’atteignez pas les bonnes personnes, tous vos efforts ne serviront à rien.

Votre public principal devrait être vos clients, vos clients inactifs et vos clients potentiels. Si vous pouvez fractionner encore davantage ces groupes, tant mieux. Par exemple, essayez de diviser votre liste de clients entre les acheteurs réguliers et ceux qui n’ont pas acheté en 12 mois – ou selon le montant des achats en dollars, ou encore par région. Le fait de segmenter votre liste vous permettra de personnaliser vos campagnes de courriel.

Il y a de fortes chances que vous ayez accès à des listes d’associations et de groupes de réseautage. Toutefois, ne versez pas automatiquement tous ces contacts dans votre base de données, ou vous enfreindrez la législation sur le pourriel (voir la Loi canadienne anti-pourriel du Canada ou la CAN-SPAM Act des États-Unis). Demandez d’abord la permission à vos collègues, en leur expliquant que vos courriels seront de nature éducative et informative. Si vous omettez de le faire, vous risquez de vous retrouver avec une tonne de rapports de pourriel, des désabonnements – sans parler d’éventuelles amendes.

C’est une bonne idée que de demander également aux fournisseurs et aux employés de s’abonner à vos listes. Les premiers peuvent acquérir des connaissances sur votre organisation – ce qui, en fin de compte, vous sera bénéfique –, tandis que les seconds démontreront probablement plus d’intérêt pour vos efforts de marketing si vous les incluez dans le processus. Voici d’autres idées pour développer votre base de données de courriel.

2. Choisissez soigneusement votre fournisseur de services de messagerie

L’étape suivante consiste à choisir la plate-forme que vous utiliserez pour l’envoi des courriels  – votre fournisseur de services de messagerie.

Il existe de nombreux fournisseurs abordables à la disposition des personnes qui se chargent de tout faire elles-mêmes (comme Constant Contact, MailChimp et Emma). Ces fournisseurs proposent des modèles prédéfinis et personnalisables ou vous donnent la possibilité de télécharger du code HTML pour une conception personnalisée. Assurez-vous de comparer les plates-formes et d’examiner attentivement différents aspects comme les caractéristiques du service, le soutien et la disponibilité de livraison.

3. Planifiez un contenu utile pour votre public

L’un des plus grands défis pour de nombreuses petites entreprises est de savoir quoi dire à leur public. Il est naturel de vouloir se concentrer sur ce que votre organisation offre et de faire la promotion de vos produits ou services. Cependant, à moins d’être une marque très connue et très aimée, c’est la dernière chose que votre public souhaite lire!

Pour capter – et maintenir – l’intérêt de vos clients et clients potentiels, concentrez plutôt votre message sur leurs intérêts et leurs besoins. Votre contenu devrait inclure des anecdotes, de la documentation pratique, des études de cas, des ressources, des nouvelles de l’industrie, des tendances, des informations sur les nouveaux produits et, le cas échéant, des offres spéciales.

Pas plus de 20 % de votre matériel devrait être de nature promotionnelle. Sinon, vous ferez fuir les acheteurs!

4. Concevez en fonction du format courriel, et non du format imprimé

Le courriel est un format très différent de l’imprimé. Si vous avez déjà reçu un courriel contenant des images floues ou du texte difficile à lire, cela signifie que le concepteur n’a pas compris la différence.

Un modèle de courriel typique a une largeur de 600 pixels, tandis qu’une feuille de papier 8,5 x 11 a une largeur de 2 550 pixels. Cela signifie que vous ne pouvez saisir à l’écran une page destinée à l’impression pour simplement déposer le tout dans votre modèle de courriel et vous attendre à ce que le produit final soit resplendissant à l’œil. Recréez plutôt votre modèle en format 600 pixels de large ou créez un design complémentaire composé d’images plus petites, d’un corps de texte, de titres, de sous-titres et de liens multiples.

Autre aspect tout aussi important – les courriels de vos compagnes doivent bien s’afficher sur les ordinateurs de bureau comme sur les appareils mobiles. Même si vous vendez strictement à des entreprises, il est probable que 25 à 35 % de votre public consultera vos courriels sur un téléphone intelligent ou une tablette. Si vos messages ne sont pas faciles à consulter, vous encouragerez involontairement vos contacts à supprimer vos courriels ou à se désabonner.

Cathy Cain-Blank est présidente de CC Marketing et Communications, qui se spécialise dans l’élaboration et la mise en œuvre de campagnes efficaces de marketing par courriel pour les entreprises à travers l’Amérique du Nord.

‘One size does not fit all’: How one alternative financing firm went beyond factoring

Toronto-based Liquid Capital Advance Corp. evolved into much more than a recourse factoring shop

Nearly six years back, Jonathan Brindley, founder of Toronto-based Liquid Capital Advance Corp., set out to develop a factoring company.

The goal was to create an entity that would provide small- and medium-sized businesses with the financial resources they needed to tide them over before their receivables were paid. “It’s an attractive business because factoring suits so many companies,” said Brindley, a chartered accountant turned entrepreneur, at the time.

In return for a small fee (in the two per cent to four per cent range), Liquid Capital would advance 75 per cent to 85 per cent of the face value of the receivable with the balance retained until the invoice was paid. Once the funds have been repaid they can be redeployed again. Ideally the goal is to recycle the funds every 30 to 90 days.

But Brindley’s business evolved into much more than a recourse factoring shop. It now defines itself as “a full-service working capital and trade finance company,” that also provides “asset-based lending, purchase order financing, inventory financing and equipment leasing.”

Click here to read the rest of the story published in the Financial Post.

Diagram - recent fundings

Recent Fundings – April 2018

Diagram - recent fundings

Financements récents – Avril 2018

Notebooks and group of business people shaking hands

Améliorez vos compétences financières (grâce à d’excellents cours en ligne peu dispendieux ou même gratuits)

Improve financial skills

Tous les propriétaires d’entreprise sont des experts en finance, n’est-ce pas? Dans certains cas, c’est vrai. Mais pour bien d’autres, il s’agit d’une expérience d’apprentissage qui dure toute une vie. En effet, qui peut prétendre tout connaître? Et chacun conviendra qu’il y a toujours lieu d’améliorer ses compétences financières. Après tout, c’est exactement ce que vos concurrents font…

Il se peut toutefois que vous soyez pleinement concentré sur d’autres priorités, et que votre démarche d’apprentissage ait été reléguée pour le moment aux calendes grecques. Comment pourriez-vous alors consacrer moins de temps (et d’argent) à l’amélioration de vos compétences financières?

Nous avons la solution.

En effet, vous pouvez améliorer vos compétences financières en profitant de ces cinq ressources et cours d’accréditation en ligne. Une fois que vous aurez enrichi vos compétences, vous devriez également les afficher et mettre à jour votre profil LinkedIn, ainsi que votre CV. Mieux encore… tous les cours mentionnés ci-dessous sont peu coûteux, voire totalement gratuits!

1. Apprentissage sur LinkedIn – Finance et comptabilité

LinkedIn a récemment acheté le célèbre site de formation Lynda.com pour renforcer sa plate-forme LinkedIn Learning. La section « Finance & Accounting » comprend des cours en finance d’entreprise, en finance des petites entreprises et en comptabilité, tous conçus pour vous permettre d’acquérir des notions de base et de progresser vers des sujets plus avancés. Apprenez-en davantage sur l’analyse financière, le démarrage d’entreprises, la planification fiscale, les stratégies pour améliorer vos finances personnelles, la comptabilité de gestion et la mise en place d’indicateurs de rendement clés.

Avantages :

  • Vous resterez à l’affût des tendances actuelles dans le domaine de la finance et dans une variété d’autres domaines.
  • Vous toucherez à différents sujets et pourrez rafraîchir vos connaissances sur le marketing, les ventes et la gestion des activités commerciales.
  • Vous deviendrez plus efficace dans votre travail, qu’il s’agisse d’interviewer des employés, de créer des feuilles de calcul ou de vendre de façon persuasive.

Coût :

  • Un mois d’essai gratuit, puis 20 à 30 $ par mois pour accéder à plus de 1000 cours portant sur les affaires.
  • Abonnements annuels disponibles.
  • Bonus : Si vous avez souscrit à l’abonnement Premium de LinkedIn, vous bénéficiez déjà de l’accès gratuit à LinkedIn Learning.

Format :

Des vidéos constituent l’essentiel du contenu du site.

Durée :

  • Les cours varient de 5 minutes à 20 heures.
  • Suivez-les à votre propre rythme : commencez un cours et LinkedIn Learning se rappellera du point où vous êtes rendu lors de votre prochaine session.

2. MOOC – Formation en finance de niveau universitaire

Oui, c’est un nom bizarre pour une plate-forme d’apprentissage, mais le contenu mérite vraiment qu’on s’y attarde.

Les MOOC (Massive Open Online Courses) sont des cours universitaires en ligne dont l’accès est totalement ouvert. Produits par des établissements réputés, ces cours incluent des notes et des jeux-questionnaires. À défaut de suivre un cours universitaire, il s’agit de la meilleure source pour approfondir ses connaissances en finance.

Consultez la liste de cours MOOC en finance provenant d’institutions prestigieuses comme Yale, Stanford, le MIT et Caltech.

Coût :

De nombreux cours sont entièrement gratuits, avec option payante pour une certification vérifiée.

Avantages :

  • Vous bénéficierez d’une formation de niveau universitaire gratuitement.
  • Vous acquerrez une longueur d’avance et saurez tenir tête aux nouveaux concurrents qui prendront d’assaut le marché de l’emploi.
  • Vous accéderez à des ressources éducatives dans d’autres villes et pays.

Format :

Matériel de cours téléchargeable, vidéo en continu, clips audio et pages de ressources.

Durée :

  • Prévoyez environ six heures par semaine et huit semaines en moyenne par cours.
  • Chaque cours affiche le nombre de semaines et d’heures par semaine nécessaires pour l’achever.

3. Hootsuite Academy – Vente et réseautage sociaux

En tant que pro de la finance, vous êtes déjà un excellent réseauteur, mais c’est toujours une bonne idée que de rafraîchir ses compétences en matière de réseautage social.

La Hootsuite Academy offre une variété de cours sur les médias sociaux pour débutants et utilisateurs de niveau intermédiaire. Vous pourrez ainsi vous mettre à niveau et rester au diapason lorsqu’il s’agit de réseautage en ligne. Apprenez à optimiser votre profil sur les médias sociaux, à augmenter le nombre de vos abonnés, à publier le bon contenu et à utiliser la publicité pour rejoindre de nouveaux clients.

Pour enrichir encore plus votre formation, vous pouvez vous inscrire au cours Hootsuite Social Selling and Certification afin de décrocher le statut de « professionnel certifié » dans le domaine de la vente sociale. « Le cours de Hootsuite sur la vente sociale enseigne aux professionnels de la vente à tirer parti des médias sociaux pour gagner du temps, générer un plus grand nombre de clients potentiels mieux sélectionnés et augmenter la valeur des transactions. »

Avantages :

  • Vous améliorerez vos compétences en matière de réseautage social.
  • Vous trouverez proactivement de nouveaux clients grâce aux bonnes conversations.
  • Vous serez découvert plus facilement par vos clients potentiels.

Coût :

  • La plate-forme Hootsuite et la formation en marketing social sont gratuites.
  • Le cours de vente sociale coûte 299 $.

Format :

Vidéos courtes, articles et jeux-questionnaires interactifs.

Durée :

De quatre à huit heures par cours.

4. Google Analytics Academy – Analytique numérique

Si vous exploitez un site Web ou un blogue et que vous voulez en savoir plus sur les personnes qui visitent votre site et pourquoi, alors vous vous devez de connaître Google Analytics.

La façon la plus simple d’apprendre les ficelles de l’analytique, c’est par le biais de la Google Analytics Academy qui offre une formation sur tous les aspects de la plate-forme Google. Avec quatre cours officiels au choix, vous pouvez vous familiariser avec les aspects fondamentaux de l’analytique numérique, la plate-forme Google Analytics elle-même, la prise de décision en matière de données de commerce électronique et la façon d’utiliser correctement les balises Google Tags.

Google est sur le point de lancer une révision de ses programmes, en offrant encore plus d’incitatifs pour obtenir une formation de pointe. Dans le passé, il était également possible d’obtenir une certification pour compléter la formation, alors gardez un œil là-dessus car cette option pourrait bien être offerte de nouveau.

Avantages :

  • Vous obtiendrez des conseils et des leçons directement des experts de Google.
  • Vous améliorerez votre capacité de découverte en ligne.
  • Vous comprendrez qui sont vos clients et pourquoi ils vous trouvent (ou non) en ligne.

Coût :

Gratuit

Format :

Vidéos, transcriptions, jeux-questionnaires et articles de blogue.

Durée :

Prévoyez de six à dix heures pour achever correctement chaque cours.

5. Alison – Littératie financière et économique

La plate-forme Alison offre une formule de formation similaire à LinkedIn Learning, mais tous les cours sont offerts gratuitement. Par contre, vous devrez regarder de brèves annonces avant chaque module de cours – mais elles ne sont pas trop gênantes.

En retour, vous avez accès à un vaste choix de cours. La section « Finance » est particulièrement digne de mention. La force de ces cours réside dans leur approche, dans un langage clair (en anglais), afin que vous puissiez comprendre et retenir les notions. Des groupes d’étude sont également offerts pour ceux qui aiment apprendre en compagnie des autres.

Pour couronner le tout, Alison propose également des certifications et des cours menant à un diplôme.

Avantages :

  • Les cours utilisent des termes tirés de la réalité sur le terrain.
  • Vous vous joindrez à un groupe d’apprenants partageant les mêmes idées ou vous en créerez un, afin d’étudier en collaboration.
  • Le centre communautaire est une source de motivation supplémentaire et publie des cas de réussite des élèves d’Alison.

Coût :

Gratuit

Format :

Vidéos, diapositives, animations, jeux-questionnaires interactifs et évaluations.

Durée :

Les cours peuvent durer d’une à dix heures.

L’apprentissage au quotidien peut présenter un défi lorsque l’apprenant est confronté à des contraintes de temps, aux coûts élevés de la formation continue et à la difficulté de trouver de bons cours ou des formateurs experts. En suivant l’un des cours en ligne ci-dessus, vous trouverez, nous l’espérons, la motivation et le matériel pour améliorer vos compétences financières sans trop hypothéquer votre emploi du temps ou votre budget.

Notebooks and group of business people shaking hands

Improve Your Financial Skills (With Free Premium Online Courses)

Improve financial skills

All business owners are finance experts, right? For some, yes. But for many, this is a lifelong learning experience. There is always more to learn, and everyone can agree that it’s a necessity to constantly improve your financial skills. After all, your competition is going to be doing just that.

However, you might also be laser-focused on other priorities, and financial education has been pushed lower on your list. How can you spend less time (and money) to improve your financial skills?

No problem.

Improve your financial skills by taking advantage of these five online resources and accreditations. Once you top up your skills, you should also show them off and update your LinkedIn profile and resume. And the best part…these courses are all inexpensive or free.

1. LinkedIn Learning – Finance & Accounting

LinkedIn Learning

LinkedIn recently purchased famous training site Lynda.com to beef up their LinkedIn Learning platform. Their “Finance and Accounting” section includes courses in corporate finance, small business finance and accounting, all designed for you to start with the basics and work your way up to more advanced topics. Learn about financial analysis, bootstrapping businesses, income tax planning, personal finance tips, managerial accounting and creating KPIs.

Cost:

  • One month free trial, then $20 – 30 per month to access 1000+ business courses.
  • Annual subscriptions available.
  • Bonus: If you’ve subscribed to LinkedIn’s Premium membership, you already get LinkedIn Learning access for free.

Benefits:

  • Stay on top of current trends in finance and a variety of other fields
  • Learn outside the box: Brush up on marketing, sales and operations.
  • Be more efficient in your job, whether that’s interviewing employees, building spreadsheets or persuasive selling.

Format:

Video content makes up the majority of this site.

Time commitment:

  • Courses range from 5 minutes to 20 hours.
  • Take it at your own pace: Start a course and LinkedIn Learning will hold your place until your next login.

2. MOOCs – University Level Finance

MOOCs

Yes, it’s a weird name, but it’s also incredibly valuable.

MOOCs are Massive Open Online Courses, and include university courses from reputable institutions that have been posted online, complete with lecture notes and quizzes. Outside of attending university in person, this is an incredible resource for learning.

Check out this list of finance courses from institutions like the Yale, Stanford, MIT and Caltech.

Cost:

Many courses are completely free, with a paid option for verified certification.

Benefits:

  • Get a university level education for free.
  • Stay ahead of the curve, and the new competition that will be hitting the job market.
  • Access educational resources in other cities and countries.

Format:

Downloadable course materials, streaming video, audio clips and resource pages.

Time commitment:

  • Aim for around 6 hours per week and 8 weeks on average per course.
  • Each course displays the number of weeks and hours per week needed to complete.

3. Hootsuite Academy – Social Selling & Networking

Hootsuite Academy

As a business pro, you’re likely already a great networker, but it never hurts to brush up on your social networking skills.

The Hootsuite Academy offers a variety of beginner and intermediate social media courses to get you up to speed and in the groove when it comes to online networking. Learn how to optimize your social media profile, grow your followers, publish the right content and use advertising to connect with new customers.

As an added level of education, you can enrol in the Hootsuite Social Selling and Certification to obtain your status as a “Certified Professional” in social selling. “Hootsuite’s course on Social Selling teaches Sales Professionals to leverage social media to save time, drive a larger number of better-qualified leads, and increase deal sizes.”

Cost:

  • Hootsuite platform and social marketing training are free.
  • The social selling course costs $299.

Benefits:

  • Improve your social networking skills.
  • Proactively find new clients with the right conversations.
  • Be discovered more easily by prospects.

Format:

Short videos, articles and interactive quizzes.

Time commitment: 

4 – 8 hours per course.

4. Google Analytics Academy – Digital Analytics

Google Analytics Academy

If you have a website or blog and want to learn more about who visits your site, why they visited and what they did on your site, then you need to know Google Analytics.

The simplest way to learn is through the Google Analytics Academy that offers training in every aspect of the platform. With four official courses to choose from, you can learn about the digital analytics fundamentals, the Google Analytics platform itself, e-commerce data decision-making and how to use Google Tags properly.

Google is about to launch revisions to their programs, offering even more incentive to get cutting-edge training. In the past, you could also obtain certifications for completion of your training, so keep an eye out for that to return.

Cost:

Free

Benefits:

  • Get advice and lessons directly from Google’s experts.
  • Improve your online discoverability.
  • Understand who your customers are and why they are (or aren’t) finding you online.

Format:

Videos, transcripts, quizzes and blog posts.

Time commitment:

Set aside 6-10 hours to properly complete each course.

5. Alison – Financial & Economic Literacy

Alison Finance

Alison offers a similar formula training to LinkedIn Learning, but all of their courses are offered free of charge. On the downside, you’ll have to watch brief ads before each course module, but they aren’t that obtrusive.

In return, you get access to a wide selection of course – in particular, check out the “Finance” section. The strength of these courses lies in their plain English approach so you can understand and retain the knowledge. They also offer study groups for those who like to learn alongside others.

To cap it off, they also offer certifications and Alison diploma courses.

Cost:

Free

Benefits:

  • Real-world terminology.
  • Join or create a group of like-minded learners to study together.
  • Community hub provides extra motivation & success stories from Alison students.

Format:

Videos, slides, animations, interactive quizzes and assessments.

Time commitment:

Courses can range from 1 – 10 hours.

 

Daily learning can be a challenge, faced with time constraints, high costs of continued education and difficulty finding great courses or expert trainers. By starting one of the above online courses, you will hopefully find the motivation and material to improve your financial skills without cutting too far into your schedule or budget.

 

Breakfast with the Boss Interview

I had the opportunity to be a guest on RVN TV’s program Breakfast with the Boss! with Scott Tanker. The interview allowed me to talk about my background before starting my Liquid Capital business, and how I help B2B companies that can’t get funding from banks. I discussed how they can leverage their accounts receivable to get working capital and the range of options we offer. Click here watch it.