Financements récents – Janvier 2019

business from home

11 secrets to running a business from home

business from home

Amazon, Apple, Dell, Disney, Google, Harley-Davidson, Hewlett-Packard, Microsoft, Nike. The names are instantly recognizable because they’re all giants in the world of commerce. But do you know what else these companies have in common? They were all started at home — proving to entrepreneurs everywhere that spending a lot on overhead is not necessary to begin building a successful business.

Starting a business can be intimidating, especially when you’re setting up and running an office from your home. You’re bound to run into some issues along the way, but those can be dispatched with a little foresight. And the troubles will be worth it once you begin to see your empire grow beyond your dining room table.

Nail down the logistics

Establishing ground rules early to help govern your time, space and processes can save you a lot of trouble in the future.

1. Set a schedule

One of the most difficult (and most important)items for running a business from home is setting up a schedule. You’ll likely want to give every waking moment to your business — and when your office is just down the hall from your bedroom, you can start before the morning coffee’s even ready. However, try to contain that urge.

Working nonstop is a short road to burnout and can cause problems down the road. Set up specific hours for working, as you would with an office job, and you’ll conserve your energy for the long haul.

2. Meet the legal requirements

When filing your company’s initial paperwork, it’s important to know the rules and regulations your city imposes upon home-based businesses. You’ll need to obtain any necessary permits or look into the fine print of your lease agreement to make sure working from your apartment is an option.

3. Create a fulfillment process

Finding customers and selling products or services is only half the battle. Delivering those products or services is the other —and it needs to happen in a way that works best for your customers. If you’re not organized with a process in place, it’s easy to waste time and energy dealing with incorrect orders, delayed timelines, damaged products and unhappy clients. Establish a fulfillment process to make sure you’re sending out orders accurately, in a timely manner and to the right buyers.

Set up your space

Creating a designated space to work within your home is not only necessary, but it also offers great peace of mind when your work and life can so easily merge.

4. Make a little, do a lot

A space-saving option for a small home is a floating desk, which mounts straight onto the wall and takes up less space than a typical desk. Or consider choosing a closet to serve as your office. This provides a dedicated working space while still allowing you to close the door and leave the office after working hours. Consider storing anything extra in a storage unit.

5. Keep your space clean

Working in an office building means having a janitor come in after hours to vacuum and clean around workstations. Once you forego that convenience, office maintenance becomes your responsibility.

6. Explore the world of co-working

For the times when you need a place to meet with clients or contractors, consider renting a co-working space. Many offer open floorplans with different “microenvironments” that are suited to holding meetings, collaborating, or working independently without distraction.

7. Bring the outside in

When you’re focused on work, it’s easy to isolate yourself. To bring in the outside world, decorate your home office with house plants. They’re beautiful, provide clean air to your workspace and have been shown to improve your mood. Similarly, remember to leave the house regularly for some fresh air. The fact that you no longer have to commute is not a license to hole up indefinitely.

Take care of your tech

With modern technology, a business owner can do almost anything from a laptop. The trick is not to seem like you’re skimping on overhead, even if you can keep some costs to a minimum. Taking the time to get your technology straight should be among the first items on your to-do list.

8. Troubleshoot cell and Internet service problems

If you run into any communication issues, the service you provide will suffer. Test your Internet speed, WiFi signal and call quality in your home office — and make sure you have a completely reliable tech kit in place. You may want to update your Internet or cell plan to have business-grade service, and compare providers who offer small business packages.

9. Boost your cell signal

If your cell signal is weak, consider buying a microcell unit, which works by using an Internet connection to give it a boost. If a microcell isn’t an option, you could try a cell booster — however, note that you may have to mount equipment outside your home to use this.

10. Increase Internet dependability

Working at home also can mean trying to function with spotty Internet dependability. If you can’t count on Internet access when you need it, the first thing to do is make sure your router is up to date. After that, consider moving it to another location in the house and as close as possible to your workstation. Remove obstacles between your computer and the router, so the signal can travel more easily.

11. Increase WiFi security

The Number One rule for solid WiFi security is to make sure you have a strong WiFi password that keeps strangers from connecting to your network. Make sure to only give the password to those you know and trust. (You can also setup a guest network with a separate password.) Get in touch with your Internet service provider and ask about other options to increase WiFi security. 

Worth the effort

Clearly, establishing your home-based business will be a lot of work — but will come with a lot of rewards if done correctly.

Among other tasks, you’ll need to devise a business plan, address legal and logistical concerns, configure your home workspace to fit your company’s needs and optimize the technology that will help you satisfy clients. With these conditions fulfilled, building a big business in a small space could be the best thing to ever happen to you.

 

Votre liste des meilleurs balados d’affaires

\

Si vous ne connaissez pas encore les balados, il se peut que vous passiez à côté de quelque chose d’important.

Ces émissions audio en ligne sont devenues l’un des meilleurs moyens de rester à jour dans le monde des affaires. Ils sont divertissants et on y prend vite goût. Vous n’êtes pas encore convaincu?

44 % des gens ont déjà fait l’expérience des balados, et environ 26 % sont des auditeurs réguliers. Près d’un quart les écoutent dans la voiture, tandis que la moitié le font à la maison (voire au gymnase ou au bureau). Mais avec plus de 550 000 émissions en circulation, vous pourriez avoir besoin de conseils pour faire vos choix.

Les balados, vous ne connaissez pas encore? Pas de problème, il est facile de faire le saut. Il suffit de suivre ces quelques étapes rapides pour écouter des balados à partir de n’importe quel appareil.

Les possibilités étant très nombreuses, nous avons sélectionné pour vous une liste de balados fantastiques que vous devriez consulter en premier.

Inside LaunchStreet

Êtes-vous prêt à innover? Laissez-vous inspirer par ce programme hebdomadaire qui vous aidera à stimuler votre esprit d’innovation. Écoutez l’histoire de ceux qui ont eu un parcours semblable au vôtre, mais dont la carrière a fait un immense bond en avant. L’impossible devient possible quand on dispose du soutien et des conseils adéquats… Vous pourriez progresser plus loin et plus vite que vous n’auriez jamais imaginé!

Outside In

Quel est le secret des plus grandes marques du monde? Ne cherchez pas du côté des procédés exclusifs ou des lancements de produits, mais plutôt dans la manière dont elles réussissent à établir un véritable rapport avec leurs clients. Outside In examine ainsi les meilleures pratiques pour créer une « organisation inspirée par le client ».

Business Wars

Les grandes marques comme Netflix, HBO, Nike et Adidas se livrent une concurrence féroce sur toutes les plates-formes – que ce soit pour des parts de marché, les revenus ou simplement au chapitre de la renommée. Apprenez ce qui pousse ces entreprises et leurs dirigeants vers de nouveaux sommets – et potentiellement vers la ruine.

Leaders in the Trenches

« Des conversations avec les leaders pour les leaders. » Reconnue par les publications Inc. et Entrepreneur, cette émission se concentre sur la façon dont les personnes au sommet de l’organigramme peuvent faire croître leur entreprise grâce à une culture bien définie et à des ventes plus substantielles, le tout dans une approche qui profite mieux aux équipes.

HBR IdeaCast

Un must pour chaque nouvel auditeur, cette série hebdomadaire de Harvard Business Review explore des sujets captivants allant des modèles de démarrage d’entreprise non conventionnels aux façons dont l’intelligence artificielle transformera les affaires.

BizChix

Destinée aux femmes ambitieuses et performantes qui sont prêtes à assumer le rôle de PDG de leur entreprise, cette émission met en vedette des femmes d’affaires qui abordent les défis auxquels vous pourriez vous aussi être confrontée dans votre carrière, tout en donnant une orientation claire sur la façon d’aller de l’avant.

Start with Why

Inspirée par le gourou du marketing Simon Sinek, cette émission propose des leçons durables sur le développement d’une carrière que vous aimerez vraiment, et sur la façon d’exploiter le pouvoir du « pourquoi ».

Duct Tape Marketing

Vous reconnaîtrez peut-être le nom accrocheur de cette série, basée sur une chronique fascinante largement diffusée dans le monde du marketing. Profitez maintenant de ces conseils sous forme de balados. À la lumière d’entrevues menées avec certaines des plus grandes personnalités du monde du marketing, apprenez à développer la bonne idée d’entreprise, à utiliser plus efficacement le référencement local et à rester en tête du peloton.

Odd Lots

Comment les paparazzi sont-ils vraiment rémunérés? Les algorithmes contrôlent-ils secrètement nos vies? Profitez d’un regard déjanté sur des sujets d’actualité touchant les marchés, la finance et l’économie en compagnie de deux hôtes brillants de chez Bloomberg.

Back to Work

Surmontez les défis communs au travail grâce à un regard divertissant sur les outils de productivité et de communication, plus les barrières et les contraintes qui peuvent vous empêcher de progresser.

The $100 MBA Show

Récompensée du prix « iTunes Best Podcast », cette série présente des émissions de courte durée, sans tambour ni trompette, qui regorgent de leçons tirées du monde réel, dévoilées par des experts comptant parmi les plus reconnus du monde des affaires.

Millionaire Interviews

Révélant des conseils pratiques pour les entrepreneurs, cette émission présente le parcours de fondateurs d’entreprise dont la réussite brillante a été couverte par Forbes, Shark Tank et Time Magazine.

Planet Money

Popcorn! Hot-dogs! Cacahuètes! Née de l’esprit créatif de la National Public Radio (NPR), cette émission portant sur l’économie a le don de pimenter des sujets qui peuvent sembler ternes à prime abord. Par exemple, comment les vendeurs à la criée des centres sportifs utilisent-ils la stratégie pour vendre leurs collations? Quand et pourquoi les PDG ont-ils commencé à toucher des salaires aussi faramineux? Prenez connaissance de toute sorte de statistiques et de faits juteux sur le monde des affaires!

Prochain article : 21 manières efficaces d’en faire plus chaque jour.

wifi icon

Il est temps d’adopter l’Internet des objets

WiFi Internet of Things

Votre entreprise est-elle prête pour l’Internet des objets (IDO)? Dans votre vie quotidienne, vous faites peut-être déjà partie de l’IDO. Il suffit par exemple de penser aux thermostats, aux alarmes résidentielles et aux systèmes de divertissement à la maison qui sont connectés numériquement et gérés à partir d’un ordinateur ou d’un dispositif mobile. De plus en plus, les entreprises en profitent aussi en utilisant capteurs et nuages informatiques intégrés au matériel de bureau, à la machinerie industrielle, ainsi qu’aux systèmes de traitement des commandes et de gestion des stocks. Elles peuvent ainsi rationaliser les activités de vente et de production grâce à des procédés sans fil, tout en améliorant les relations avec la clientèle, la productivité et les délais de livraison.

Les entreprises ne doivent pas manquer le coche selon Knowledge@Wharton, une publication en ligne de la Wharton School, associée à l’Université de la Pennsylvanie. Cette publication, qui analyse le monde des affaires, publiait en mars (en collaboration avec Dell) un article visant à guider les entreprises à travers l’univers sans cesse grandissant de la technologie numérique. Intitulé Comment les entreprises peuvent mettre à profit l’Internet des objets pour améliorer leur avantage concurrentiel, cet article décrit l’IDO comme étant un « écosystème constitué de capteurs de données, de réseaux, d’unités de stockage en nuage, d’applications et de périphériques qui travaillent tous ensemble afin d’aider les entreprises et les consommateurs à gérer leurs activités dans le monde numérique […] ».

Vous vous demandez peut-être quelle est la pertinence du sujet et quelles sont les tendances en la matière? International Data Corporation, une importante firme-conseil en information commerciale destinée aux professionnels des TI et aux cadres d’entreprise, apporte des réponses. Dans une infographie intitulée Interconnexion de l’IDO, cette firme y décrit ses prévisions en matière de connectivité. En voici quelques faits saillants :

  • Il existe actuellement 13 milliards d’objets connectés dans le monde entier, et ce nombre devrait atteindre 30 milliards d’ici 2020.
  • D’ici 2018, 60 % des solutions de TI passeront en source libre, ce qui permettra la création de marchés verticaux ciblant l’IDO.
  • La génération du millénaire, qui représente 16 % de la population, accélérera l’adoption de l’IDO.

Le temps est venu pour les entreprises d’adopter l’IDO. Examinez les périphériques que vous utilisez fréquemment et les données que vous souhaiteriez exploiter. Existe-t-il des informations sur vos clients que vous aimeriez saisir et partager avec votre équipe de vente? Quels systèmes d’exploitation pourraient être intégrés et gérés à distance ?

Bien entendu, il y des coûts associés à l’IDO. eMarketer.com cite une étude d’Accenture à ce sujet. Les utilisateurs d’Internet dans le monde (62 %) auraient des appréhensions par rapport aux coûts des services et dispositifs IDO. Et bon nombre d’utilisateurs (47 %) seraient préoccupés par les questions de sécurité et de confidentialité. Ces préoccupations s’expliquent si l’on considère que les entreprises peuvent nécessiter une plate-forme d’informatique en nuage pour appuyer une solution de commerce électronique ou de centre de données. De plus, elles peuvent avoir besoin d’une assistance technique pour mettre en place le réseau et former les employés. Enfin, de quels appareils chaque employé devrait-il être muni? D’une tablette? D’un téléphone intelligent? D’un ordinateur portable?

Lorsque vous serez prêt à considérer les capacités de l’IDO pour votre entreprise, demandez l’aide d’un expert en TI. Bien que l’investissement initial puisse sembler important, les économies découlant d’une main-d’œuvre connectée et de relations avec la clientèle améliorées révéleront rapidement toute la valeur de l’IDO.

A group of mechanical tools

Un Outil De Financement Méconnu, Mais Puissant, Au Service De Votre Entreprise

Les prêts basés sur l’actif peuvent se révéler rentables, polyvalents et discrets.

Lorsque les comptes à régler prennent le devant sur les comptes à percevoir, le trou de trésorerie peut causer de gros problèmes aux entreprises de taille moyenne qui connaissent pourtant une période de croissance. D’autres entreprises souhaiteraient pour leur part acheter de nouveaux équipements, étendre leurs activités ou se diversifier, mais elles ne disposent tout simplement pas d’assez de liquidités pour ce faire. Quelle que soit la raison, il existe une manière flexible, rentable et discrète de financer toutes ces occasions de croissance : il s’agit des prêts basés sur l’actif.

Mais quelles entreprises ont recours à de tels prêts? Glen Dalzell, vice-président des Ventes et du Marketing pour Liquid Capital, explique que ce sont celles susceptibles d’être inadmissibles à un prêt bancaire traditionnel, en raison des clauses d’engagement et de certains ratios financiers. Pour d’autres, le financement bancaire traditionnel se révèle tout bonnement insuffisant, dans un contexte où elles souhaitent augmenter les fonds disponibles en tirant profit de leurs actifs.

« Le prêt basé sur l’actif est généralement une facilité de crédit renouvelable », d’expliquer M. Dalzell, « un peu comme une ligne de crédit auprès d’une banque ». La différence, c’est la flexibilité plus grande et la capacité de générer « une plus grande disponibilité de trésorerie » selon ses termes. Et comme une ligne de crédit, on utilise uniquement les sommes dont on a besoin, en remboursant le principal et les intérêts au fur et à mesure.

Depuis longtemps utilisés par de très grandes sociétés, les prêts basés sur l’actif ont leur place dans le coffre à outils d’entreprises moins importantes. « Si vous utilisez tout l’argent de vos débiteurs pour acheter du matériel, vous vous retrouverez avec un déficit de trésorerie », d’illustrer M. Dalzell. Or, un prêt basé sur l’actif peut servir à combler ce déficit. Les entreprises dont la cote de crédit laisse à désirer (souvent pour des raisons qui n’ont rien à voir avec leur valeur) peuvent aussi bénéficier d’un prêt basé sur l’actif.

Les actifs d’entreprise – y compris les stocks, l’équipement et l’immobilier – peuvent être pris en ligne de compte et servir de garantie pour lever des capitaux. Autre possibilité : vendre ses factures à un prêteur. Après évaluation, un prêteur avancera des sommes garanties par des matières premières, des produits finis ou même des travaux en cours. L’équipement peut servir de garantie à hauteur de 75 % de sa valeur de liquidation, tandis que les biens immobiliers servir d’adossement jusqu’à 75 % de leur valeur de marché. Quand les factures sont utilisées pour adosser le prêt, le prêteur « achète » les débiteurs de l’entreprise, et lorsque celle-ci récupère son dû auprès de ses clients, elle le rembourse.

L’un des avantages des prêts basés sur l’actif par rapport aux autres formes de prêts non traditionnels (tel l’affacturage), c’est la confidentialité de la relation entre l’entreprise et le prêteur. En effet, certains clients peuvent s’interroger au sujet d’une entreprise qui utilise des méthodes de financement de rechange comme l’affacturage. Avec le prêt basé sur l’actif, les débiteurs sont déposés dans un compte à nivelage quotidien auprès de la banque de l’entreprise, en son propre nom. C’est à partir de ce compte que le prêteur perçoit le remboursement des intérêts et du principal. Les clients n’ont aucunement connaissance du processus. En outre, si l’entreprise dispose d’une cote de crédit avantageuse et de processus opérationnels démontrables que le prêteur peut comprendre et analyser, les coûts d’un prêt basé sur l’actif peuvent être inférieurs à ceux de l’affacturage.

Il reste que les prêts basés sur l’actif ne sont pas pour tout le monde. Glen Dalzell explique qu’ils conviennent généralement aux entreprises de taille moyenne ou plus grande. « En règle générale, le prêt accordé s’établit entre un et cinq millions de dollars au minimum. Les grandes entreprises ont des besoins de trésorerie plus complexes, et le montant de la garantie requise doit être suffisamment élevé pour couvrir les coûts d’un prêt qui se base sur l’actif. »