Cash flow solution illustration

Trois Solutions Pour Dynamiser Vos Flux De Trésorerie Et Régler Vos Problèmes De Financement

cash-flow-solutions-1-1

« Quatre entreprises sur cinq font faillite au cours de leurs 18 premiers mois d’existence! » Vous avez sûrement déjà entendu ça…

Autre cliché bien connu : « Les entreprises sans gestionnaires expérimentés sont plus susceptibles d’échouer. »

Vous connaissez sans doute ces affirmations au sujet des entreprises qui voient le jour.

Mais malheureusement, des légions d’entrepreneurs sont bel et bien confrontés de plein fouet à cette réalité : l’entreprise qu’ils ont monté et dont ils ont pris soin depuis le premier jour a beaucoup plus de chances de couler que de réussir.

Le manque de sens des affaires de l’entrepreneur n’est pas nécessairement en cause. Et cela ne signifie pas que les produits ou services offerts par l’entreprise étaient mal exécutés. Quoi alors?

En vérité, de nombreuses entreprises n’arrivent pas à s’en sortir en raison d’un manque de financement et de flux de trésorerie irréguliers. Comment donc éviter ces écueils?

Pourquoi le financement traditionnel des PME ne fonctionne pas

Traditionnellement, pour monter sa propre entreprise, un entrepreneur avait besoin de deux choses: d’une idée, et de l’argent pour y arriver.

Une fois son idée complètement développée, notre entrepreneur enthousiaste aurait alors approché un investisseur ou une institution financière. Les deux parties se seraient mises d’accord sur la méthode d’investissement (actions ou emprunt), pour ensuite déterminer la façon dont les intérêts ou les dividendes devraient être payés. Voilà un scénario assez typique auquel nous sommes tous habitués.

Le problème, c’est que de nombreuses nouvelles entreprises connaissent des années de démarrage incroyablement instables, et que très peu bénéficient de revenus réguliers. Un défaut de remboursement sur les prêts pourrait non seulement entraîner des sanctions, mais aussi un gel ou le rappel du capital à un moment critique dans l’existence de l’entreprise. Au pire, un tel défaut pourrait forcer l’entreprise à carrément fermer ses portes.

Les propriétaires d’entreprises se rendent compte que cette « rigidité du capital » n’est plus la meilleure façon de faire des affaires, dans une économie où plus de 500 000 petites entreprises voient le jour chaque mois, aux États-Unis seulement.

Parce que les petites entreprises continuent de représenter une part croissante de l’économie, il est dans l’intérêt de tous de s’assurer que les entreprises naissantes réussissent – et cela passe par l’obtention de capitaux.

L’insuffisance du capital ou un apport peu fiable peut en effet paralyser une entreprise émergente. De plus, le fait de ne pas avoir assez de liquidités pour acheter des stocks ou embaucher du personnel peut entraîner un retard dans le traitement des commandes ou même l’incapacité de les honorer. D’une manière ou d’une autre, la réputation de votre entreprise risque de prendre un coup dont vous pourriez ne pas être capable de vous relever.

C’est là où des solutions créatives pour dynamiser les flux de trésorerie peuvent être utiles. Peut-être n’avez-vous même pas réalisé que ces options s’offraient à votre entreprise… Mais nous vous invitons à y regarder de plus près. Elles pourraient bien sauver votre compagnie!

Solution de flux de trésorerie n° 1 :Affacturage et avances sur les factures

Plutôt que de financer leur entreprise grâce à l’utilisation de cartes de crédit ou par l’intermédiaire de leurs finances personnelles, de nombreux entrepreneurs adoptent une meilleure stratégie : l’affacturage.

« L’affacturage des comptes clients » est essentiellement la vente des débiteurs d’une entreprise à une société tierce. La tierce partie est remboursée des sommes avancées sur les comptes une fois que les clients de l’entrepreneur ont payé, mais en attendant, l’entreprise a accès sans plus attendre à des flux de trésorerie!

De cette manière, l’affacturage et les avances sur les factures fonctionnent comme un prêt à court terme permettant aux propriétaires d’entreprise de contourner les exigences des prêts bancaires si difficiles à respecter.

Avec l’argent avancé, vous pouvez investir dans vos activités commerciales et exécuter vos stratégies de croissance afin de décrocher de nouveaux contrats et de recruter plus de clients. Tout le monde en sort gagnant!

Solution de flux de trésorerie n° 2 :Dividendes fondés sur les flux de trésorerie, par l’intermédiaire d’investisseurs privés

Pour les micro-entreprises, le remboursement de la dette initiale peut représenter un lourd fardeau. Un investissement privé, s’appuyant sur les flux de trésorerie disponibles, peut alors se révéler utile.

Les dividendes fondés sur les flux de trésorerie (« demand dividend ») représentent un système de prêt où le remboursement ne commence que lorsque vous entamez une période plus stable, lorsque vous disposez de flux de trésorerie disponibles. Ce système permet de mettre en phase les objectifs des investisseurs et des entrepreneurs de trois façons :

  1. En établissant un délai raisonnable pour le rendement du capital (la période de grâce précédant le début du remboursement peut s’établir entre 10 et 24 mois).
  2. En faisant correspondre le rendement à la volatilité du segment de marché.
  3. En arrimant les remboursements à la capacité de l’entreprise propriétaire d’effectuer les paiements (autrement dit, en éliminant les remboursements fixes).

Ce type d’investissement met en relation les remboursements avec les flux de trésorerie et offre une période de grâce plus longue que les prêts de capitaux traditionnels.

En clair, vous obtenez un prêt pour faire croître votre entreprise, et vous remboursez ce prêt une fois que votre entreprise commence à gagner en rentabilité. Assurez-vous simplement de passer ce cap sans trop attendre!

Solution de flux de trésorerie n° 3 :Sociofinancement – Donnez aux gens ce qu’ils désirent

Le sociofinancement (« crowdfunding ») gagne considérablement en popularité auprès des propriétaires de petites entreprises comme moyen de lever des capitaux.

Si le public trouve un plan d’affaires convaincant et que l’entrepreneur réussit à motiver les investisseurs potentiels, cette méthode de financement peut marcher à merveille.

Par exemple, en offrant un rabais important sur un nouveau concept de produit digne d’intérêt lors de la mise en marché, un entrepreneur peut s’attirer une attention notable sur des sites de sociofinancement comme Indiegogo et Kickstarter.

Le risque pour les investisseurs est beaucoup plus faible parce que les niveaux d’investissement typiques sont peu élevés et partagés avec des centaines, voire des milliers d’autres investisseurs.

En fait, de nombreux investisseurs peuvent même ne pas penser à ce qu’ils font comme étant un « investissement » dans le sens traditionnel du terme. En effet, les nouveaux sites de sociofinancement ressemblent plutôt à des détaillants de commerce électronique, et pour les investisseurs, l’expérience est davantage apparentée à une aubaine de type Vendredi fou, où ils doivent recruter d’autres acheteurs pour obtenir un produit dernier cri.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *