common invoicing mistakes

Trois erreurs de facturation qui dévaluent vos services

common invoicing mistakes

Une entreprise n’est rien sans revenus – cela va sans dire. Toutefois, de nombreux chefs d’entreprise consacrent tellement de temps à débusquer de nouvelles opportunités et à accomplir leurs tâches quotidiennes qu’ils perdent de vue l’aspect le plus important de la génération de revenus : la facturation.

Une facture n’est pas seulement un reçu. Il s’agit d’un contrat qui reflète votre dur labeur et fait en sorte que vous soyez rémunéré équitablement. Voilà pourquoi il est si important de s’assurer que votre facturation est exacte, afin de ne pas dévaluer vos services.

Voici donc trois erreurs de facturation courantes qui, si elles sont évitées, peuvent aider votre entreprise à prospérer.

1. Omettre de détailler vos produits ou services

Beaucoup de gens supposent que la personne avec qui ils font affaire est la même personne qui traitera la facture, et que cette personne saura donc à quoi la facture correspond. Or, c’est souvent faux, la plupart des entreprises ayant besoin de factures détaillées pour que leurs services comptables puissent les traiter correctement.

Le fait de fournir une facture détaillée dès le départ permettra d’éviter les retards de paiement futurs. C’est aussi une bonne pratique pour vos propres comptes, afin que vous puissiez facilement faire référence à un mandat passé. Voilà qui se révélera utile si un malheureux différend contractuel devait survenir ou dans le cas (encore plus fâcheux) d’une vérification fiscale.

2. Omettre d’indiquer clairement une date d’échéance

common invoicing mistakes accounting

C’est là l’une des erreurs les plus courantes que les gens d’affaires commettent relativement à leurs factures. Les échéances de paiement courantes sont de 30 ou de 60 jours, et vous devriez le préciser pour vous assurer qu’on vous règle au moment voulu.

Cela étant dit, certains comptes exigent un échéancier de paiement plus long que vous ne le souhaiteriez. Si vous constatez que vous avez besoin d’un règlement plus tôt, ou si vous avez des problèmes de comptes en souffrance, il pourrait être utile d’envisager des options de financement comme l’affacturage.

Article connexe : Quel est le coût associé au fait de NE PAS affacturer?

 

3. Omettre les modalités de paiement

Voilà qui peut sembler évident, mais c’est la partie la plus importante de votre facture. Vous devriez faciliter le plus possible le paiement de vos comptes par vos clients – en incluant notamment l’adresse à laquelle vos clients doivent envoyer le règlement, ainsi que la méthode de paiement privilégiée.

En outre, si vous utilisez un fournisseur d’affacturage, vous devez vous rappeler d’indiquer ses modalités, afin que vos clients puissent lui régler la facture directement.

Nous vous invitons à porter attention à ces trois aspects afin de vous éviter des désagréments évitables. Donnez à votre facturation toute l’attention qu’elle mérite. De cette façon, vous vous assurerez d’être payé à temps, ce que vous méritez bien!

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *