Affacturer ou ne pas affacturer? Voilà la question…

Comprendre les frais de l’affacturage, les coûts cachés et ce que vous paierez réellement.

Les problèmes de trésorerie sont l’un des principaux obstacles auxquels font face les entreprises en croissance. Or, l’affacturage est une solution utile à ce type de problèmes. De plus, il a été maintes fois démontré que c’est aussi une solution de rechange souple aux banques lorsque les entreprises ont besoin d’un accès plus rapide et plus facile aux liquidités. Alors, combien coûte l’affacturage?

Qu’y a-t-il dans un nom? Les frais de l’affacturage expliqués

Un certain nombre d’éléments auront une incidence sur le taux d’affacturage imposé à une entreprise donnée, mais de façon générale, ce taux tend à varier entre 1 % et 5 % par 30 jours. Parmi les éléments qui influent sur ce taux, mentionnons ce qui suit :

  • Le volume des factures
  • La qualité et la solvabilité de la clientèle
  • Le nombre de jours où les factures sont en souffrance
  • Le secteur d’activité

Les avances varient habituellement entre 70 % et 90 %. La différence entre les coûts, le taux et l’avance déterminera également combien d’argent supplémentaire vous toucherez une fois les factures payées.

Tout ce qui brille n’est pas or : les frais cachés et comment les éviter

Il est également important de se renseigner sur les autres frais associés à l’affacturage, d’autant plus que ceux-ci varient d’un fournisseur à l’autre. Voici quelques-uns des « extras » courants que les fournisseurs peuvent facturer :

  • Examen de votre demande
  • Création du compte
  • Virements bancaires
  • Appels téléphoniques et consultations

Heureusement, tous les fournisseurs de bonne réputation feront preuve dès le départ de transparence au sujet de leurs frais, afin de vous éviter toute surprise désagréable. Fuyez le fournisseur qui ne peut pas vous dire à l’avance quels seront les frais ou pourquoi ils seront facturés!

Trois questions essentielles à poser à un affactureur

Il existe des questions utiles que vous pouvez poser à n’importe quel partenaire d’affacturage potentiel :

  1. Depuis combien de temps êtes-vous en activité?
  2. Auprès de quels secteurs travaillez-vous?
  3. Puis-je choisir factures ou clients, ou dois-je tout affacturer?

Les réponses à ces questions vous aideront à déterminer si un partenaire d’affacturage convient ou non à votre entreprise. Mais il y a bien d’autres questions que vous devriez poser…

Sachez exactement quoi demander et les réponses que vous devez obtenir avant de signer une entente. Pour ce faire, accédez dès maintenant à notre Guide de l’affacturage.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *