A group of mechanical tools

Un Outil De Financement Méconnu, Mais Puissant, Au Service De Votre Entreprise

Les prêts basés sur l’actif peuvent se révéler rentables, polyvalents et discrets.

Lorsque les comptes à régler prennent le devant sur les comptes à percevoir, le trou de trésorerie peut causer de gros problèmes aux entreprises de taille moyenne qui connaissent pourtant une période de croissance. D’autres entreprises souhaiteraient pour leur part acheter de nouveaux équipements, étendre leurs activités ou se diversifier, mais elles ne disposent tout simplement pas d’assez de liquidités pour ce faire. Quelle que soit la raison, il existe une manière flexible, rentable et discrète de financer toutes ces occasions de croissance : il s’agit des prêts basés sur l’actif.

Mais quelles entreprises ont recours à de tels prêts? Glen Dalzell, vice-président des Ventes et du Marketing pour Liquid Capital, explique que ce sont celles susceptibles d’être inadmissibles à un prêt bancaire traditionnel, en raison des clauses d’engagement et de certains ratios financiers. Pour d’autres, le financement bancaire traditionnel se révèle tout bonnement insuffisant, dans un contexte où elles souhaitent augmenter les fonds disponibles en tirant profit de leurs actifs.

« Le prêt basé sur l’actif est généralement une facilité de crédit renouvelable », d’expliquer M. Dalzell, « un peu comme une ligne de crédit auprès d’une banque ». La différence, c’est la flexibilité plus grande et la capacité de générer « une plus grande disponibilité de trésorerie » selon ses termes. Et comme une ligne de crédit, on utilise uniquement les sommes dont on a besoin, en remboursant le principal et les intérêts au fur et à mesure.

Depuis longtemps utilisés par de très grandes sociétés, les prêts basés sur l’actif ont leur place dans le coffre à outils d’entreprises moins importantes. « Si vous utilisez tout l’argent de vos débiteurs pour acheter du matériel, vous vous retrouverez avec un déficit de trésorerie », d’illustrer M. Dalzell. Or, un prêt basé sur l’actif peut servir à combler ce déficit. Les entreprises dont la cote de crédit laisse à désirer (souvent pour des raisons qui n’ont rien à voir avec leur valeur) peuvent aussi bénéficier d’un prêt basé sur l’actif.

Les actifs d’entreprise – y compris les stocks, l’équipement et l’immobilier – peuvent être pris en ligne de compte et servir de garantie pour lever des capitaux. Autre possibilité : vendre ses factures à un prêteur. Après évaluation, un prêteur avancera des sommes garanties par des matières premières, des produits finis ou même des travaux en cours. L’équipement peut servir de garantie à hauteur de 75 % de sa valeur de liquidation, tandis que les biens immobiliers servir d’adossement jusqu’à 75 % de leur valeur de marché. Quand les factures sont utilisées pour adosser le prêt, le prêteur « achète » les débiteurs de l’entreprise, et lorsque celle-ci récupère son dû auprès de ses clients, elle le rembourse.

L’un des avantages des prêts basés sur l’actif par rapport aux autres formes de prêts non traditionnels (tel l’affacturage), c’est la confidentialité de la relation entre l’entreprise et le prêteur. En effet, certains clients peuvent s’interroger au sujet d’une entreprise qui utilise des méthodes de financement de rechange comme l’affacturage. Avec le prêt basé sur l’actif, les débiteurs sont déposés dans un compte à nivelage quotidien auprès de la banque de l’entreprise, en son propre nom. C’est à partir de ce compte que le prêteur perçoit le remboursement des intérêts et du principal. Les clients n’ont aucunement connaissance du processus. En outre, si l’entreprise dispose d’une cote de crédit avantageuse et de processus opérationnels démontrables que le prêteur peut comprendre et analyser, les coûts d’un prêt basé sur l’actif peuvent être inférieurs à ceux de l’affacturage.

Il reste que les prêts basés sur l’actif ne sont pas pour tout le monde. Glen Dalzell explique qu’ils conviennent généralement aux entreprises de taille moyenne ou plus grande. « En règle générale, le prêt accordé s’établit entre un et cinq millions de dollars au minimum. Les grandes entreprises ont des besoins de trésorerie plus complexes, et le montant de la garantie requise doit être suffisamment élevé pour couvrir les coûts d’un prêt qui se base sur l’actif. »

A group of mechanical tools

Un Outil De Financement Méconnu, Mais Puissant, Au Service De Votre Entreprise

Les prêts basés sur l’actif peuvent se révéler rentables, polyvalents et discrets.

Lorsque les comptes à régler prennent le devant sur les comptes à percevoir, le trou de trésorerie peut causer de gros problèmes aux entreprises de taille moyenne qui connaissent pourtant une période de croissance. D’autres entreprises souhaiteraient pour leur part acheter de nouveaux équipements, étendre leurs activités ou se diversifier, mais elles ne disposent tout simplement pas d’assez de liquidités pour ce faire. Quelle que soit la raison, il existe une manière flexible, rentable et discrète de financer toutes ces occasions de croissance : il s’agit des prêts basés sur l’actif.

Mais quelles entreprises ont recours à de tels prêts? Glen Dalzell, vice-président des Ventes et du Marketing pour Liquid Capital, explique que ce sont celles susceptibles d’être inadmissibles à un prêt bancaire traditionnel, en raison des clauses d’engagement et de certains ratios financiers. Pour d’autres, le financement bancaire traditionnel se révèle tout bonnement insuffisant, dans un contexte où elles souhaitent augmenter les fonds disponibles en tirant profit de leurs actifs.

« Le prêt basé sur l’actif est généralement une facilité de crédit renouvelable », d’expliquer M. Dalzell, « un peu comme une ligne de crédit auprès d’une banque ». La différence, c’est la flexibilité plus grande et la capacité de générer « une plus grande disponibilité de trésorerie » selon ses termes. Et comme une ligne de crédit, on utilise uniquement les sommes dont on a besoin, en remboursant le principal et les intérêts au fur et à mesure.

Depuis longtemps utilisés par de très grandes sociétés, les prêts basés sur l’actif ont leur place dans le coffre à outils d’entreprises moins importantes. « Si vous utilisez tout l’argent de vos débiteurs pour acheter du matériel, vous vous retrouverez avec un déficit de trésorerie », d’illustrer M. Dalzell. Or, un prêt basé sur l’actif peut servir à combler ce déficit. Les entreprises dont la cote de crédit laisse à désirer (souvent pour des raisons qui n’ont rien à voir avec leur valeur) peuvent aussi bénéficier d’un prêt basé sur l’actif.

Les actifs d’entreprise – y compris les stocks, l’équipement et l’immobilier – peuvent être pris en ligne de compte et servir de garantie pour lever des capitaux. Autre possibilité : vendre ses factures à un prêteur. Après évaluation, un prêteur avancera des sommes garanties par des matières premières, des produits finis ou même des travaux en cours. L’équipement peut servir de garantie à hauteur de 75 % de sa valeur de liquidation, tandis que les biens immobiliers servir d’adossement jusqu’à 75 % de leur valeur de marché. Quand les factures sont utilisées pour adosser le prêt, le prêteur « achète » les débiteurs de l’entreprise, et lorsque celle-ci récupère son dû auprès de ses clients, elle le rembourse.

L’un des avantages des prêts basés sur l’actif par rapport aux autres formes de prêts non traditionnels (tel l’affacturage), c’est la confidentialité de la relation entre l’entreprise et le prêteur. En effet, certains clients peuvent s’interroger au sujet d’une entreprise qui utilise des méthodes de financement de rechange comme l’affacturage. Avec le prêt basé sur l’actif, les débiteurs sont déposés dans un compte à nivelage quotidien auprès de la banque de l’entreprise, en son propre nom. C’est à partir de ce compte que le prêteur perçoit le remboursement des intérêts et du principal. Les clients n’ont aucunement connaissance du processus. En outre, si l’entreprise dispose d’une cote de crédit avantageuse et de processus opérationnels démontrables que le prêteur peut comprendre et analyser, les coûts d’un prêt basé sur l’actif peuvent être inférieurs à ceux de l’affacturage.

Il reste que les prêts basés sur l’actif ne sont pas pour tout le monde. Glen Dalzell explique qu’ils conviennent généralement aux entreprises de taille moyenne ou plus grande. « En règle générale, le prêt accordé s’établit entre un et cinq millions de dollars au minimum. Les grandes entreprises ont des besoins de trésorerie plus complexes, et le montant de la garantie requise doit être suffisamment élevé pour couvrir les coûts d’un prêt qui se base sur l’actif. »

A group of mechanical tools

Put This Powerful But Overlooked Financing Tool To Work For Your Company

Asset-based lending can be cost-effective, versatile and discreet

ABL financing tools

For some medium-sized companies in a growth phase, cash flow can become an issue when payables get ahead of receivables. For others, there may be opportunities to buy new equipment, to expand business or to acquire new businesses, but there just isn’t enough cash on hand to make a move. Whatever, the reason, there is a flexible, cost-effective and discreet way to finance these occasions. It’s called asset-based lending, or ABL.

Who turns to ABL? Glen Dalzell, Vice-President of Sales and Marketing for Liquid Capital, says that companies who take advantage of ABL are those who may not qualify for traditional bank lending, which is covenant- and ratio-driven. Others may simply not be getting enough funding through conventional bank lending and they need to augment available funds by getting additional availability from their assets.

“ABL is typically a revolving facility,” Dalzell says, “much like a line of credit from a bank.” The difference, he says, is that it’s more flexible and will generate “greater cash availability.” And like a line of credit, you only use as much money as you need, paying back the principal and  interest as you go along.

Long used by very large firms, ABL may have a place in a medium-sized company’s financial toolbox.  “If you took all your cash from receivables and bought equipment with it, you’d have a cash-flow problem,” Dalzell says. ABL can be used to space out that cash-flow shortfall. Firms who have less-than-perfect credit ratings—and there are many understandable reasons why this happens among the very best firms—may also want to turn to ABL.

Corporate assets, including inventory, equipment and real estate, can be considered and margined to raise cash through an ABL facility or you can sell your invoices to a lender. Subject to appraisal, a lender will lend against raw materials, finished goods and even work in progress. Equipment can be margined up to 75% of its liquidation value while real estate can be collateralized up to 75% of its market value. With invoices, a lender “buys” your receivables and when you collect on them you reimburse the lender.

One of the advantages of ABL over other forms of non-traditional lending such as factoring is confidentiality of the relationship between you and the lender. Some clients may question a firm that uses alternative methods such as factoring. With ABL, your receivables are deposited in a sweep account at your bank in your firm’s own name, from which an ABL lender collects its interest and principal payments. The process is invisible to your customers. In addition, with a better credit rating and demonstrable operations processes that the lender can understand and interrogate, your costs for ABL can be lower than with factoring.

Still, asset-based lending is not for everyone. Dalzell says that ABL is generally for medium-sized firms or larger.  “Typically, ABL comprises a minimum of $1 million to $5 million.” Larger firms, he says, have more complex cash needs and the amount of collateral required has to be large enough to warrant the costs of ABL.

Banner

Overnight Expedite

case_study_web_expedite

« NOUS LIVRONS LA MARCHANDISE » : QUATRE MOTS POUR DÉCRIRE UN PARTENARIAT SOLIDE

La solution d’affacturage de comptes clients de Liquid Capital a favorisé la croissance d’Overnight Expedite en finançant des factures s’élevant à 21 millions de dollars pour plus de 1 400 clients.

En 2007, l’Alberta vivait un grand boom économique. Établie à Fort McMurray, Overnight Expedite, une entreprise de messagerie, était en pleine croissance dans un marché de niche : elle livrait de tout, du jour au lendemain, tant des documents que des châssis mobiles chargés de marchandises, parcourant l’Alberta du sud au nord et du nord au sud.

Les affaires allaient rondement, mais Overnight Expedite avait besoin de fonds pour payer les salaires et les autres frais d’exploitation en attendant que ses clients acquittent leurs factures. En même temps, son petit effectif faisait face à des défis de taille, non seulement pour envoyer les factures rapidement, mais également pour gérer l’ensemble du processus des comptes clients.

Overnight Expedite savait qu’elle devait trouver une solution pour combler ses besoins sur les plans du financement et de la gestion des comptes clients. Elle a alors conclu qu’elle devait restructurer et rationaliser certaines fonctions de base. Au fil des discussions à ce sujet, elle a commencé à examiner la possibilité de l’affacturage.

« NOUS AVONS RENCONTRÉ LIQUID CAPITAL EN OCTOBRE 2007. À CE MOMENT-LÀ, NOUS VENIONS D’AJOUTER TROIS SYSTÈMES INFORMATIQUES, NOUS AVIONS ACHETÉ UN AUTRE CAMION POUR NOTRE PARC ET AVIONS BESOIN D’ENCORE PLUS. EN MÊME TEMPS, NOUS TENTIONS D’EMBAUCHER DU PERSONNEL – AU BEAU MILIEU D’UNE GRAVE PÉNURIE DE MAIN-D’ŒUVRE EN ALBERTA – POUR S’OCCUPER DE LA FACTURATION ET DE LA PERCEPTION, PARCE QUE NOUS PRÉPARIONS ALORS DE 300 À 400 FACTURES PAR MOIS. »

Rob Kessler, propriétaire et chef de la logistique, Overnight Expedite

L’AFFACTURAGE DES COMPTES CLIENTS A COMBLÉ UNE GAMME DE BESOINS FINANCIERS ET OPÉRATIONNELS RÉSULTANT DE LA CROISSANCE

Après des recherches exhaustives, Overnight Expedite est arrivée à la conclusion que la solution d’affacturage des comptes clients offerte par Liquid Capital – et la capacité de cette dernière d’offrir une présence, un service et du soutien localement – constituait l’approche la plus rationnelle et la plus réaliste pour combler ses besoins.

Le registre des comptes clients d’Overnight Expedite présentait des défis au chapitre de l’affacturage, étant donné le grand nombre de petites factures produites régulièrement. Une entente a cependant été conclue rapidement : Liquid Capital achèterait et gérerait la totalité des comptes clients d’Overnight Expedite. Les premiers fonds, totalisant 64 000 $, ont été déposés en novembre 2007, peu après la première rencontre, marquant le début de ce qui allait devenir une relation d’affaires solide, productive et durable.

Liquid Capital a ainsi financé la paye des employés d’Overnight Expedite toutes les deux semaines pendant près de huit années, tandis que la liste de clients de l’entreprise oscillait entre 200 et 350 entrées. Pour soutenir sa croissance et sa vision à long terme, Overnight Expedite était convaincue qu’il était essentiel de pouvoir compter sur une équipe s’occupant de la facturation – notamment pour effectuer les appels de suivi et de perception qui, autrement, risqueraient d’être négligés.

En fin de compte, la solution d’affacturage de Liquid Capital a financé des factures pour un total de 21 millions de dollars et plus de 1 400 clients, constitués de casse-croûte familiaux comme de grandes sociétés gazières et pétrolières, de gros entrepreneurs en construction et d’importantes firmes d’ingénierie.

LES BÉNÉFICES DU PARTENARIAT VONT BIEN AU-DELÀ DE L’AIDE FINANCIÈRE

Puisqu’elle avait désormais le temps de se concentrer sur ses activités et qu’elle pouvait compter sur les fonds nécessaires pour payer les salaires de ses employés et ses autres frais d’exploitation, Overnight Expedite a pu étendre ses services à de nombreuses localités albertaines en toute indépendance, sans devoir recourir au service de transport de ligne d’autres entreprises.

Ce qui a particulièrement impressionné Overnight Expedite, c’est que Liquid Capital était non seulement disposée et apte à prendre en charge un grand nombre de petites factures (dont certaines de moins de 50 $), mais qu’elle a continué à acheter et à gérer ces petites factures tout au long de la relation. Overnight Expedite n’a ainsi jamais eu à mettre en place un service des comptes clients ni à impartir ces tâches. De plus, Liquid Capital a réussi à réduire le délai de paiement des factures à 45 – 60 jours pour l’ensemble de la clientèle.

LA CROISSANCE ÉTAIT LE MOT D’ORDRE

Tout au long des huit années qu’a duré le partenariat, Overnight Expedite a pu prendre de l’expansion à un rythme exceptionnel et acquérir d’autres messageries dont les services de paye ont aussi été financés par Liquid Capital. N’ayant jamais eu à retarder le paiement des sommes dues à ses fournisseurs, Overnight Expedite a économisé des sommes considérables sur les frais d’intérêt.

« Quand nous avons commencé à collaborer avec Liquid Capital, affirme Rob Kessler, copropriétaire et grand architecte de la croissance d’Overnight Expedite, nous avions 12 camions, 20 employés, et nous desservions 20 localités en Alberta. Aujourd’hui, nous avons près de 100 camions et quasiment 120 employés; nous desservons plus de 140 localités et 100 chantiers. » Par ailleurs, les ventes annuelles sont passées de 485 382 $ en 2007 à presque 8 millions de dollars en 2015. En plus de favoriser la croissance d’Overnight Express, la relation avec Liquid Capital a suscité d’avantageuses possibilités de réseautage avec des fournisseurs. C’est notamment le cas de Prime Capital, qui est devenue un partenaire clé pour combler les besoins de l’entreprise en matière de location de camions.

« NOUS AVONS PU GRANDIR CONSIDÉRABLEMENT ET DE MANIÈRE DURABLE GRÂCE À LIQUID CAPITAL. LA DÉCISION DE COLLABORER AVEC CETTE DERNIÈRE – QUE NOUS AVONS FINI PAR CONSIDÉRER COMME UN VÉRITABLE PARTENAIRE FINANCIER – A ÉTÉ L’UNE DE NOS MEILLEURES DÉCISIONS. NOUS N’AURIONS PAS RÉUSSI SANS EUX. »

Rob Kessler, propriétaire et chef de la logistique, Overnight Expedite

 

 

Banner

Overnight Expedite

Interior design architect in office

Comment Organiser Votre Bureau Pour Le Succès

Si votre entreprise en croissance occupe un espace commercial ou si vous cherchez à agrandir vos installations de production, l’organisation de votre bureau est à même d’influer sur votre succès.

Un des moyens les plus faciles et les plus économiques de transformer un bureau consiste à en repeindre les murs. Sélectionnez la couleur avec soin. En effet, celle que vous choisirez aura un impact sur le comportement des personnes qui s’y trouvent. Kim Lachance Shandrow, rédactrice pour la revue Entrepreneur, décrit la puissance de la couleur dans son article intitulé Comment la couleur de votre bureau influence la productivité. On y apprend que le blanc, le taupe et le gris peuvent paraître trop fades ou institutionnels. Kim Lachance Shandrow suggère plutôt des bleus et des verts pour améliorer l’efficacité et la concentration. Optez pour le jaune afin de stimuler l’innovation et la créativité.

L’ergonomie a également une incidence notable sur la productivité. Voilà pourquoi le fabricant britannique CMD conçoit des solutions de mobilier et d’éclairage pour les environnements commerciaux. Dans un article de blogue, Cinq vérités à savoir sur l’ergonomie, ce fabricant explique comment une ergonomie adéquate augmente la productivité des travailleurs de 11 %. À l’inverse, une mauvaise organisation du poste de travail peut entraîner des blessures musculosquelettiques, qui représentent un tiers des maladies et des blessures d’origine professionnelle.

Un bon début consiste à choisir un mobilier de bureau qui soit réglable en fonction de l’utilisateur. Idéalement, lorsqu’ils sont assis à leur bureau, les employés devraient avoir l’écran d’ordinateur à hauteur des yeux et les pieds confortablement à plat sur le sol, tandis que les bras forment un angle adéquat avec les poignets en position horizontale. Autre option possible : un pupitre permettant de travailler debout. Les experts nous disent que travailler ainsi réduit le risque de maladies comme le diabète et le cancer. En effet, le simple fait de rester debout permet de brûler 750 calories supplémentaires sur cinq périodes de trois heures dans cette position.

L’éclairage est une autre considération importante. Andrew Jensen, un conseiller en matière de croissance et d’efficacité pour les entreprises, écrit dans son article de blogue intitulé Comment la lumière au bureau influence la productivité que l’éclairage artificiel peut entraîner fatigue oculaire et maux de tête. En fait, c’est l’une des caractéristiques au bureau les plus susceptibles d’affecter négativement la motivation.

M. Jensen explique : « La lumière est un élément clé de la vision et la vision est responsable de 80 à 85 % de notre perception du monde. Il n’est donc pas difficile de comprendre que, si la conception de l’éclairage n’est pas adéquate, elle pourrait avoir un impact négatif marqué sur la productivité. Les lumières crues comme les lumières tamisées sont tout aussi préjudiciables à la productivité de vos employés. Optez plutôt pour un éclairage plus naturel ou d’autres systèmes d’éclairage qui se sont révélés efficaces. Cela vous permettra de non seulement économiser de l’énergie, mais aussi d’augmenter la productivité chez les employés de votre entreprise. »

Vous êtes prêt à renipper votre bureau? Commencez en examinant ce qui se fait dans d’autres entreprises. Le site Inc.com a fait l’automne dernier une sélection des bureaux les plus cool du monde pour l’année 2015 en mettant en lumière les plus beaux décors pour des entreprises de toute taille. Leurs dénominateurs communs? Conception ouverte, fonctionnalité, espaces communs et ces petites touches qui inspirent la créativité.

Interior design architect in office

How To Set Up Your Office For Success

successful small business office

Whether your business is growing in a commercial space or expanding its production facility, office set up affects your success.

One of the easiest, most economical ways to transform an office is paint. Select the color carefully. The color you choose will impact behavior. Kim Lachance Shandrow, a senior editor for Entrepreneur, writes about the power of color in her article How The Color of Your Office Impacts Productivity. Whites, taupes and grays can appear as blandor too institutional. Shandrow suggests blues and greens to improve efficiency and focus. Go with yellow to boost innovation and creativity.

Ergonomics make a significant difference in productivity as well. British manufacturer CMD creates furniture and lighting/technology solutions for commercial environments. Its blog post Five Facts You Need To Know About Ergonomics explains how correct ergonomics increase worker productivity by 11 percent. A poor set up can cause musculoskeletal injuries, which account for one-third of workday injuries and illnesses.

Choosing office furniture that is adjustable to the individual is a good start. Ideally when sitting at a desk, employees should be eye-level in front of a computer monitor with feet comfortably flat on the floor and arms at a right angle with wrists straight. Another choice: a standing desk, which experts say reduces the risk of diseases such as diabetes and cancer. The simple act of standing can burn an extra 750 calories over five three-hour workdays.

Lighting is another consideration. Andrew Jensen, a business growth and efficiency consultant, writes in his blog post How Office Lighting Affects Productivity that artificial lighting can cause eye strain and headaches. In fact, it is one of the most likely office features to negatively affect motivation.

Jensen explains: « With light being a key component of vision, and vision being responsible for 80 to 85 percent of our perception of the world around us, it’s not difficult to see why ignoring proper lighting strategies in your office could have a significant negative impact on productivity. Harsh lighting and dim lighting are equally detrimental to the productivity of your workers, and, by opting instead for more natural lighting or other lighting systems that have been proven effective, you stand to not only save energy but also increase productivity among your business’s employees. »

Ready to deck out your office? Begin by benchmarking and peek at other companies’ interiors. Inc.com highlighted the World’s Coolest Offices 2015 last fall, picking winners for offices from large to small. The common denominator: open concept, functionality, communal spaces and touches that inspire creativity.

Recent funding diagram

Recent Fundings – April 2016