WiFi Internet of Things

Il est temps d’adopter l’Internet des objets

WiFi Internet of Things

Votre entreprise est-elle prête pour l’Internet des objets (IDO)? Dans votre vie quotidienne, vous faites peut-être déjà partie de l’IDO. Il suffit par exemple de penser aux thermostats, aux alarmes résidentielles et aux systèmes de divertissement à la maison qui sont connectés numériquement et gérés à partir d’un ordinateur ou d’un dispositif mobile. De plus en plus, les entreprises en profitent aussi en utilisant capteurs et nuages informatiques intégrés au matériel de bureau, à la machinerie industrielle, ainsi qu’aux systèmes de traitement des commandes et de gestion des stocks. Elles peuvent ainsi rationaliser les activités de vente et de production grâce à des procédés sans fil, tout en améliorant les relations avec la clientèle, la productivité et les délais de livraison.

Les entreprises ne doivent pas manquer le coche selon Knowledge@Wharton, une publication en ligne de la Wharton School, associée à l’Université de la Pennsylvanie. Cette publication, qui analyse le monde des affaires, publiait en mars (en collaboration avec Dell) un article visant à guider les entreprises à travers l’univers sans cesse grandissant de la technologie numérique. Intitulé Comment les entreprises peuvent mettre à profit l’Internet des objets pour améliorer leur avantage concurrentiel, cet article décrit l’IDO comme étant un « écosystème constitué de capteurs de données, de réseaux, d’unités de stockage en nuage, d’applications et de périphériques qui travaillent tous ensemble afin d’aider les entreprises et les consommateurs à gérer leurs activités dans le monde numérique […] ».

Vous vous demandez peut-être quelle est la pertinence du sujet et quelles sont les tendances en la matière? International Data Corporation, une importante firme-conseil en information commerciale destinée aux professionnels des TI et aux cadres d’entreprise, apporte des réponses. Dans une infographie intitulée Interconnexion de l’IDO, cette firme y décrit ses prévisions en matière de connectivité. En voici quelques faits saillants :

  • Il existe actuellement 13 milliards d’objets connectés dans le monde entier, et ce nombre devrait atteindre 30 milliards d’ici 2020.
  • D’ici 2018, 60 % des solutions de TI passeront en source libre, ce qui permettra la création de marchés verticaux ciblant l’IDO.
  • La génération du millénaire, qui représente 16 % de la population, accélérera l’adoption de l’IDO.

Le temps est venu pour les entreprises d’adopter l’IDO. Examinez les périphériques que vous utilisez fréquemment et les données que vous souhaiteriez exploiter. Existe-t-il des informations sur vos clients que vous aimeriez saisir et partager avec votre équipe de vente? Quels systèmes d’exploitation pourraient être intégrés et gérés à distance ?

Bien entendu, il y des coûts associés à l’IDO. eMarketer.com cite une étude d’Accenture à ce sujet. Les utilisateurs d’Internet dans le monde (62 %) auraient des appréhensions par rapport aux coûts des services et dispositifs IDO. Et bon nombre d’utilisateurs (47 %) seraient préoccupés par les questions de sécurité et de confidentialité. Ces préoccupations s’expliquent si l’on considère que les entreprises peuvent nécessiter une plate-forme d’informatique en nuage pour appuyer une solution de commerce électronique ou de centre de données. De plus, elles peuvent avoir besoin d’une assistance technique pour mettre en place le réseau et former les employés. Enfin, de quels appareils chaque employé devrait-il être muni? D’une tablette? D’un téléphone intelligent? D’un ordinateur portable?

Lorsque vous serez prêt à considérer les capacités de l’IDO pour votre entreprise, demandez l’aide d’un expert en TI. Bien que l’investissement initial puisse sembler important, les économies découlant d’une main-d’œuvre connectée et de relations avec la clientèle améliorées révéleront rapidement toute la valeur de l’IDO.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *